"Nous travaillerons, Etats membres et Parlement européen, jusqu'au dernier moment pour éviter un 'no deal'" a dit M. Juncker, au moment où la Première ministre britannique Theresa May cherche un compromis avec l'opposition à Londres.