Lire la chronique d' Amid Faljaoui

Pendant que notre ministre de la santé nous demande d'être prêts à affronter la 4e vague, mais tout en nous demandant de ne pas paniquer, l'économie mondiale, elle, continue de tourner à plein régime.

Lire la chronique d' Amid Faljaoui

Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais autour de moi, même les esprits les plus obtus ne remettent plus en cause la théorie du réchauffement climatique. La " théorie " est devenue une évidence et c'est tant mieux. En revanche, c'est clair, le débat va se déplacer pour ne pas dire qu'il s'est déjà déplacé sur un autre terrain : celui de la transition écologique.

Lire la chronique d' Amid Faljaoui

Peu de gens le savent, mais la plupart des prix Nobel d'économie ont été donnés à des personnes qui ne sont pas économistes au départ. Soit ce sont des mathématiciens, des historiens, voire même des psychologues.

Article du magazine
Lire la chronique de Thierry Afschrift

Ceux qui ne seront pas obligés, notamment pour des raisons financières, d'utiliser les trains ou les trams, y recourront encore moins parce qu'ils y verront "le transport du pauvre".

Lire la chronique d' Amid Faljaoui

Tiens, pour changer, je vais vous parler aujourd'hui de deux chiffres, et d'une bizarrerie que personne ou presque n'a remarqués.

Carte blanche

La rue commerçante la plus animée du pays ne se situe plus à Bruxelles ou à Liège mais bien sur Internet. Quelques clics suffisent pour passer une commande et pour payer. Il arrive même que le facteur se présente à votre porte, le lendemain, le paquet en mains. Nous nous y sommes à ce point habitués que nous ne nous posons plus une question fondamentale lors de nos pérégrinations sur la Toile: est-ce bien sécurisé, au fait?

Lire la chronique d' Amid Faljaoui

Et c'est reparti ! Mais quoi donc, me direz-vous ? Mais le débat sur l'énergie, le réchauffement climatique et donc sur le nucléaire. C'est même à une accélération du débat à laquelle on assiste en ce moment, ce qui est une preuve supplémentaire que la covid-19 n'occupe plus la UNE des médias et c'est tant mieux.

Lire la chronique d' Amid Faljaoui

A priori, dans un éditorial économique, il n'y a pas de raison d'évoquer le phénomène Eric Zemmour. Détrompez-vous, il y a des liens à établir entre les mécanismes de l'économie et le trublion de la politique française.