Lire la chronique d'Amid Faljaoui

Je ne sais pas si les auditeurs sont des bouches à sucre comme moi, mais c'est vrai que cet amour du sucre est en quelque sorte un poison (je n'ai pas besoin de rappeler que le sucre est à l'origine de très nombreuses maladies) et c'est a raison pour laquelle, le sucre fait l'objet d'une surveillance accrue des pouvoirs publics mais aussi des citoyens.

Maha Karim-Hosselet

Peut-on vraiment vendre via les réseaux sociaux? Est-ce réaliste et envisageable pour tous types d'entreprises? Est-il possible aujourd'hui de lier la communication et l'acquisition sur les médias sociaux?

Article du magazine
Philippe Ledent

Alors que la faiblesse des taux n'est pas une situation neuve, il semble qu'elle fasse (enfin) de plus en plus de bruit. Ainsi, de très nombreux médias se sont demandés à l'occasion des traditionnelles prévisions de début d'année comment générer du rendement sur son épargne en 2020, un peu comme si tout le monde prenait conscience du caractère inédit des taux d'intérêt, mais aussi du fait que cette situation risque de durer.

Carte blanche

Nous sommes aujourd'hui le "Blue Monday", le jour qualifié de "journée la plus déprimante de l'année". C'est une bonne chose que de s'en saisir pour réfléchir à la santé mentale, déclare Els Vanbelle, conseillère Bien-Être chez Attentia, société spécialisée en RH et Bien-Être, mais le Blue Monday est l'invention d'une agence de com'. Le véritable problème est le blues hivernal. Heureusement, nous pouvons le combattre, tant individuellement que professionnellement.

Article du magazine
Philippe Ledent

L'année 2019 aura été étrangeà plus d'un titre. Alors que l'économie n'a cessé de se dégrader, les marchés boursiers ont plutôt connu une année positive. Alors que l'on s'attendait à une poursuite (ou à un début dans le cas de la zone euro) de la normalisation de la politique monétaire, et donc à des hausses de taux, les banques centrales ont fait volte-face très tôt dans l'année. Au final, les taux sont bien plus bas que prévu. Et que dire de la victoire de Boris Johnson là où Theresa May a échoué ?

Article du magazine
Rudy Aernoudt

J'ai décidéde participer aux traditionnels tops et flops de fin d'année en organisant un petit match entre les Pays-Bas et la Belgique, deux pays dont l'amour vache se reflète jusque dans l'humour. Les blagues des Belges portent souvent sur le caractère économe de leurs voisins. Et les Néerlandais ont surnommé la Belgique l'" Absurdistan "...

Lire la chronique d'Amid Faljaoui

La semaine qui s'achève démontre que les Etats-Unis restent le pays de la démesure, mais surtout un pays qui sait tirer les marrons du feu et refiler la patate chaude de la crise aux Européens. C'est ce que nous démontre aujourd'hui Amid Faljaoui, notre chroniqueur éco, via 3 exemples assez frappants dont celui de la marque automobile Tesla !

Lire la chronique d'Amid Faljaoui

Avoir un bébé, c'est bien entendu un pur bonheur, un miracle du ciel, mais c'est aussi un coût pour les parents ! Entre le siège auto, le parc, la table à langer et le landau, les chiffres grimpent assez vite. Un sondage, mené par iVox auprès de 500 parents, évalue cette dépense d'équipement pour le bébé à 2.315 euros en moyenne, et plus d'un quart des parents vont même jusqu'à dépenser 3.000 euros.

Arnaud Bacros

2020 sonne le début d'une nouvelle décennie et sera, de l'avis de nombreux observateurs, un tournant en termes technologiques: voitures autonomes, assistants virtuels qui anticipent nos besoins, et - tous secteurs confondus - une omni-connexion et omni-intelligence. Socle de toutes ces innovations? Les données. Êtes-vous prêt pour la décennie des données?

Lire la chronique d'Amid Faljaoui

Les financiers tiennent aussi de bonnes résolutions en ce début d'année. Ainsi, comme chaque année, en janvier, Larry Fink a envoyé une lettre aux dirigeants d'entreprises cotées en Bourse dans lesquelles il a investi.

Pieter Timmermans

Fin de l'année dernière, le message a été propagé que les entreprises auraient surtout utilisé le saut d'index et le tax shift pour augmenter leurs bénéfices. Cette information a été extrapolée au départ d'un passage malheureux d'un article par ailleurs très intéressant de la Revue économique de la Banque nationale. Une analyse détaillée des chiffres concrets et des graphiques a toutefois révélé qu'il n'en est rien.

Lire la chronique d'Amid Faljaoui

L'or est au plus haut depuis 6 ans et ce en partie parce qu'il joue le rôle de valeur refuge quand les tensions montent, comme c'est le cas actuellement entre l'Iran et les Etats-Unis.