Article du magazine
Christophe De Caevel

Après les élections de 2010, ce sont les agences de notation qui ont débloqué la situation. La dégradation de la note de la Belgique et son impact sur les charges de la dette ont poussé les partis vers la voie du compromis. Dix ans plus tard, l'économie va-t-elle à nouveau bousculer la politique ? Pour l'heure, c'est plutôt l'inverse.

Trends Tendances

La plupart des bambins, des ados et des jeunes possèdent aujourd'hui un compte TikTok sur lequel ils passent de plus en plus de temps. Ce réseau social chinois fait un carton partout dans le monde, auprès des 16-24 avec ses courtes vidéos. En quoi consiste-t-il exactement ? Et surtout, est-il intéressant pour une marque ,de s'y lancer ?

Carte blanche

La transformation numérique est un sujet d'actualité. Les entreprises et organisations du monde entier déploient de nouveaux processus à grande échelle pour rendre leurs organisations plus numériques, plus efficaces et plus performantes. Cela va souvent de pair avec de grands projets de changement. Et qui dit changement, dit impact humain. "Contrairement à la croyance populaire, la transformation numérique ne se résume pas qu'à l'aspect technologique, qui n'est que le catalyseur. Il s'agit avant tout de processus et de personnes qui maîtrisent ces transitions", affirme Sylvia Blockx, directrice chez Robert Half.

Carte blanche

Considérée hier encore comme le moteur de l'Europe, si pas sa locomotive, et présentée comme un modèle depuis belle lurette, l'Allemagne semble aujourd'hui s'enfoncer dans la crise. Elle donne le sentiment d'avoir, à ce stade, raté la reconversion de son industrie automobile, d'avoir manqué sa révolution numérique et d'avoir pris du retard dans sa transition énergétique. Et pour couronner ce bilan négatif, suite à la faiblesse de sa classe politique, l'Allemagne a aussi perdu de son pouvoir en Europe et son rôle de leader.

Xavier Corman

Alors qu'on allait annoncer le concept et le nom de ma nouvelle start-up, my-stand.com, il fallait avoir une première page d'accueil sur le site. En parallèle, j'ai dû jeter des bases importantes de l'entreprise : tous les aspects comptables. Explications.

Article du magazine
Rudy Aernoudt

Février est le mois au cours duquel un air de romance un peu forcé donne un coup de pouce à l'économie en général, et au secteur horeca en particulier. Je rebondis sur cette pensée pour évoquer une catégorie de travailleurs généralement peu aimés, surtout des entrepreneurs : les fonctionnaires. Que savons-nous d'eux?

Lire la chronique d'Amid Faljaoui

Le nombre de morts liés au Coronavirus grimpe chaque jour et la Bourse reste de bonne humeur alors que les risques de ralentissement de l'économie mondiale sont réels.

Lire la chronique d'Amid Faljaoui

En ce 14 février, les seuls à avoir un peu de certitude sont les restaurateurs, qui devraient faire salle comble pour accueillir les amoureux de la Saint Valentin. Les autres seront, peut-être comme moi, avec le regard interrogateur tant cette fin de semaine laisse perplexe... J'ai plus que jamais l'impression, qu'en matière de média et d'information, une information chasse l'autre. Un jour, on nous dit que telle information est importante et le jour suivant, hop, la même information passe à la trappe!

Article du magazine
Christophe De Caevel

Une entreprise qui dégage plusieurs centaines de millions d'euros de bénéfices peut-elle procéder à un licenciement collectif ? La question a tourné dans les états-majors politiques depuis l'annonce du plan de restructuration chez GSK, qui devrait laisser 935 personnes sur le carreau. La situation est évidemment dramatique pour les familles concernées. Mais faut-il pour autant parler de scandale, de détournements de moyens publics (GSK, comme d'autres, bénéficie de copieuses aides à la recherche) et brandir la menace d'interdiction de ces " licenciements boursiers " ?

Lire la chronique d'Amid Faljaoui

Je dis souvent à mes amis que les réseaux sociaux devraient être rebaptisés réseaux asociaux tant ils causent de tort à notre vivre ensemble. Cela les fait rire, mais j'ai pourtant tort... Les réseaux sociaux ne sont ni bons ni mauvais, ils sont neutres. Ils sont comme un couteau : il peut servir à beurrer votre tartine ou à égorger votre voisin de palier. Le couteau est neutre, c'est son utilisation qui ne l'est pas, c'est l'humain qui en fait un ange ou un instrument du diable.