Pour sortir les comptes du rouge, le nouveau patron de Renault, l'Italien Luca de Meo, qui avait déjà fait des miracles chez Seat ces cinq dernières années, a élaboré un grand plan de sauvetage, baptisé "Renaultlution". Il a annoncé 14 nouv...

Pour sortir les comptes du rouge, le nouveau patron de Renault, l'Italien Luca de Meo, qui avait déjà fait des miracles chez Seat ces cinq dernières années, a élaboré un grand plan de sauvetage, baptisé "Renaultlution". Il a annoncé 14 nouveaux modèles d'ici à 2025, dont sept totalement électriques. Le style devrait aussi changer: depuis l'été dernier, Renault a un nouveau designer, le Français Gilles Vidal, qui a fait des étincelles chez Peugeot depuis 2010, avant donc de changer de crèmerie pour filer chez le constructeur au losange. Vidal a rapidement sorti ses crayons pour rafraîchir le style Renault, en s'appuyant notamment sur le... passé. En témoigne ce nouveau concept "Renault 5 Prototype" électrique, au look très fortement inspiré de celui de la R5 originelle des années 1970. Sa couleur jaune "pop" fait aussi très seventies. La bonne nouvelle, c'est que cette étude de style devrait bien devenir réalité: de sérieuses rumeurs évoquent une commercialisation à l'horizon 2023, pour remplacer la citadine électrique Zoe. Esthétiquement, le passé semble donc avoir de l'avenir dans notre société très nostalgique. Ce n'est pas nouveau: les Mini et Fiat 500 l'avaient déjà prouvé...