Installé dans une maison cossue du quartier de La Plante, non loin de la Meuse, Attablez-vous est le rendez-vous de la bonne société namuroise. Avec son Bib gourmand au Michelin, son décor classique confortable, son service attentionné, sa terrasse et son parking, l'adresse a en effet tout pour plaire. Pour y dénicher une table le vendredi soir ou le week-end, il faut donc s'y prendre tôt...
...

Installé dans une maison cossue du quartier de La Plante, non loin de la Meuse, Attablez-vous est le rendez-vous de la bonne société namuroise. Avec son Bib gourmand au Michelin, son décor classique confortable, son service attentionné, sa terrasse et son parking, l'adresse a en effet tout pour plaire. Pour y dénicher une table le vendredi soir ou le week-end, il faut donc s'y prendre tôt... C'est que le chef Charles-Edouard Jeandrain, qui a repris l'ancien restaurant de ses parents, le Biétrumé Picar, met les petits plats dans les grands pour sortir des assiettes qui ont de la gueule. Que ce soit dans son grand menu dégustation à 70 euros, mais aussi dans ses menus trois ou quatre services, plus abordables (37 ou 49 euros, plus 23 ou 28 euros pour la sélection de vins). Passé notamment par le Sea Grill d'Yves Mattagne, Jeandrain pratique une cuisine classique à la fois créative et gourmande. Ainsi, en mises en bouche, une bonne vichyssoise de poireaux, accompagnée d'une espuma à la moutarde de Dijon, côtoie-t-elle un petit tartare de saumon aux kadaïfs. Cet été, le chef proposait de jolis plats aux accents du Sud. Comme ce thon rouge cru, présenté non en tartare ou en carpaccio mais en une seule pièce, avec de l'avocat, de la pêche jaune, des tomates et une émulsion au saté de Chine. Le poulpe de Galice confit était, lui, malheureusement sur-assaisonné, avec sa crème d'ail et ses textures d'aubergine. Bien cuite, la pintade normande en basse température s'accompagnait bien de girolles sautées et de fèves des marais. Dommage, cette purée d'oignon trop sucrée. Rien à redire, par contre, à la dorade royale à la plancha, avec une niçoise de légumes et une sauce Nantua réduite à l'estragon. Les plus gourmands pourront s'offrir une belle assiette de fromages de l'excellent affineur Maître Corbeau (15 euros), avant de passer aux desserts, où l'attention sur les dressages est de nouveau là, même si le résultat est parfois un peu pompeux. Ce soir-là, on avait le choix entre la déclinaison de cerises et yaourt ou l'abricot confit proposé avec une crème diplomate et une glace vanille parfumée au romarin. Voilà une très bonne adresse namuroise qui, avec des ingrédients plus choisis et quelques simplifications dans les assiettes, pourrait prendre une autre dimension...