Racheter Recticel, l'un des leaders mondiaux de la chimie du polyuréthane et des mousses isolantes, Kingspan, son concurrent irlandais, l'avait déjà tenté en 2019. Mais son offre avait été jugée insuffisante (10 euros l'action)...

Racheter Recticel, l'un des leaders mondiaux de la chimie du polyuréthane et des mousses isolantes, Kingspan, son concurrent irlandais, l'avait déjà tenté en 2019. Mais son offre avait été jugée insuffisante (10 euros l'action). Cette fois, les choses sont beaucoup plus sérieuses. Greiner, le groupe autrichien autrefois associé dans la joint-venture Eurofoam, vient de mettre la main sur les 27,03% que la Compagnie du Bois Sauvage détenait dans Recticel, pour un prix fixé à 13,50 euros l'action. Soit une prime de quasi 20% par rapport au prix moyen des six derniers mois. Cela valorise la part de Bois Sauvage aux alentours des 200 millions d'euros. Les Autrichiens vont à présent lancer une OPA sur le reste des actions en circulation et au même prix afin de décrocher une participation majoritaire. Il reste à savoir si les autres actionnaires se montreront intéressés. Certes, Greiner est un groupe familial qui vise le long terme et envisage de garder Recticel sur Euronext. Mais, pour certains experts, compte tenu de la prime de contrôle, la valeur de l'action serait plus proche des 20 euros que des 13 aujourd'hui proposés.