Entrée dans le Bel 20 cet été, Argenx développe des thérapies à base d'anticorps pour le traitement de maladies auto-immunes graves. Elle base ses recherches sur le système immunitaire des lamas. Après avoir signé un accord de développeme...

Entrée dans le Bel 20 cet été, Argenx développe des thérapies à base d'anticorps pour le traitement de maladies auto-immunes graves. Elle base ses recherches sur le système immunitaire des lamas. Après avoir signé un accord de développement du ARGX-115, qui dope le système immunitaire en cas de cancer, avec le groupe américain AbbVie (625 millions de dollars + royalties), elle vient de faire de même avec Janssen. Ce partenariat couvre le Cusatuzumab (ARGX-110) qui a livré de bons résultats chez des patients atteints de leucémie myéloïde aigüe et de syndrome myélodysplasique (production insuffisante de cellules sanguines). La filiale du groupe américain Johnson & Johnson va procéder à un premier paiement de 300 millions de dollars et prendre 4,68 % du capital. Si la molécule franchit des paliers supplémentaires, la société gantoise pourra recevoir jusqu'à 1,3 milliard de dollars. Janssen se chargera de la commercialisation, Argenx bénéficiant de royalties. D'autres anticorps sont en développement dont l'efgartigimod, prometteur tant pour la myasthénie grave (affaiblissement incurable des muscles) que pour la thrombocytopénie aigüe (chute du nombre de plaquettes sanguines).