C'est une partie de chasse qui coûte cher. Le tribunal correctionnel de Louvain vient en effet de condamner un chasseur à six mois de prison ainsi qu'au paiement de 40.000 euros au titre de dommages pour avo...

C'est une partie de chasse qui coûte cher. Le tribunal correctionnel de Louvain vient en effet de condamner un chasseur à six mois de prison ainsi qu'au paiement de 40.000 euros au titre de dommages pour avoir, en mars 2015, abattu un chien de quatre balles. Une autopsie pratiquée sur l'animal a en effet permis de remonter jusqu'à René H. qui, en compagnie d'une dizaine d'autres chasseurs, parcourait alors la forêt de Meerdael, au sud de Louvain. C'est peut-être cher payé pour un chien, mais la victime n'était en effet pas un chien ordinaire, mais une bête de concours. Distingué en Angleterre, Mak était, selon sa propriétaire, bien parti pour engendrer, moyennant finances, une prometteuse progéniture. Elle a estimé le manque à gagner à 224.000 euros au moins. Le tribunal ne l'a pas suivie jusque-là mais, considérant que René H. avait manifestement tiré à l'aveugle, il a ordonné une peine d'emprisonnement et a accordé à la demanderesse 1.000 euros au titre de dommage moral et 39.000 euros pour couvrir le dommage matériel.