Que faire du produit de la vente de Voo, qui devrait rapporter près d'1,4 milliard d'euros à Nethys? Les actionnaires (communes et province) commencent à y réfléchir.
...

Que faire du produit de la vente de Voo, qui devrait rapporter près d'1,4 milliard d'euros à Nethys? Les actionnaires (communes et province) commencent à y réfléchir. Parmi les pistes sur la table, l'une semble déjà tenir la corde. Elle émane du bourgmestre de Liège, Willy Demeyer (PS, photo), qui envisage la création d'une grande immobilière publique avec une partie - à déterminer - de ce montant. Son raisonnement est simple: les besoins en matière de logement sont gigantesques dans l'arrondissement, le bâti ancien abandonné est un frein à la requalification de nombreux quartiers et cet apport d'argent frais est une opportunité unique pour développer des initiatives publiques d'envergure. "Si ce milliard est versé aux communes, il sera fiscalisé et nous perdrons 50% du montant, explique Willy Demeyer. Créer une filiale immobilière au sein de Nethys serait idéal. L'initiative serait métropolitaine. Un bouwmeester choisirait les projets sur base de leur qualité. On réglerait à la fois des problèmes de logement et de cadre de vie en rachetant des maisons et les repositionnant comme logement public." Willy Demeyer affirme qu'Enodia y est favorable, de même que de nombreuses communes. Cette filiale pourrait être lancée rapidement et être pleinement opérationnelle une fois les fonds disponibles, soit d'ici 10 à 12 mois.