Selon toute vraisemblance, l'assureur Integrale va être mis en liquidation, rapporte mardi L'Echo.

Le quotidien cite l'ordre de jour de l'assemblée générale extraordinaire d'Integrale qui se tiendra le 12 janvier. A cette date, les actionnaires vont être appelés à élire un liquidateur ou un collège de liquidateurs. "Cette décision laisse un goût très amer aux détenteurs d'obligations subordonnées que nous représentons", commente Pierre Nothomb, Partner chez Deminor. "Ces investisseurs, grands institutionnels étrangers pour la plupart, ont fait confiance à la place financière belge en souscrivant un emprunt obligataire en 2013", précise encore Pierre Nothomb, qui rappelle au passage qu'Integrale était détenue par un actionnaire public (Nethys) et qu'elle était contrôlée par la Banque nationale de Belgique (BNB).

Selon toute vraisemblance, l'assureur Integrale va être mis en liquidation, rapporte mardi L'Echo. Le quotidien cite l'ordre de jour de l'assemblée générale extraordinaire d'Integrale qui se tiendra le 12 janvier. A cette date, les actionnaires vont être appelés à élire un liquidateur ou un collège de liquidateurs. "Cette décision laisse un goût très amer aux détenteurs d'obligations subordonnées que nous représentons", commente Pierre Nothomb, Partner chez Deminor. "Ces investisseurs, grands institutionnels étrangers pour la plupart, ont fait confiance à la place financière belge en souscrivant un emprunt obligataire en 2013", précise encore Pierre Nothomb, qui rappelle au passage qu'Integrale était détenue par un actionnaire public (Nethys) et qu'elle était contrôlée par la Banque nationale de Belgique (BNB).