La mesure ne s'appliquerait qu'aux baux de résidence principale en cours au moment de l'adoption définitive du décret. Le montant du loyer serait alors calculé à chaque date anniversaire comme si on était douze mois plus tôt.

Le ministre souligne que le principe d'indexation des loyers n'est pas supprimé mais que la mesure adoptée permet de neutraliser la hausse automatique et annuelle des loyers pour une année. "Cela permettra de pallier la baisse du pouvoir d'achat liée au saut d'indexation des salaires décidé par le gouvernement fédéral", précise M. Furlan (PS).

La mesure ne s'appliquerait qu'aux baux de résidence principale en cours au moment de l'adoption définitive du décret. Le montant du loyer serait alors calculé à chaque date anniversaire comme si on était douze mois plus tôt.Le ministre souligne que le principe d'indexation des loyers n'est pas supprimé mais que la mesure adoptée permet de neutraliser la hausse automatique et annuelle des loyers pour une année. "Cela permettra de pallier la baisse du pouvoir d'achat liée au saut d'indexation des salaires décidé par le gouvernement fédéral", précise M. Furlan (PS).