Flexibilité: c'est l'un des mots-clés pour réussir la transition énergétique, sous la forme d'une électrification verte de notre société et de notre économie. Une demande croissante - voitures électriques, pompes à chaleur et besoins de l'industrie - et une offre nouvelle et intermittente - émanant des énergies renouvelables - nécessitent une utilisation des réseaux plus fine. Une collaboration se met e...

Flexibilité: c'est l'un des mots-clés pour réussir la transition énergétique, sous la forme d'une électrification verte de notre société et de notre économie. Une demande croissante - voitures électriques, pompes à chaleur et besoins de l'industrie - et une offre nouvelle et intermittente - émanant des énergies renouvelables - nécessitent une utilisation des réseaux plus fine. Une collaboration se met en place entre la société belge N-Side, basée à Louvain- la-Neuve, et Epex Spot, première Bourse du marché court terme de l'électricité en Europe, pour réussir ce défi. L'objet de ce travail en commun se nomme Localflex. Cette plateforme est "une nouvelle solution de marché qui permet de gérer et coordonner les besoins de flexibilité entre les différents gestionnaires de réseaux et les fournisseurs de services de flexibilité". Née dans le giron de l'UCLouvain en 2000, N-Side apporte son savoir-faire en matière de mathématiques appliquées et de technologies logicielles pour en développer l'algorithme. A son actif, N-Side a déjà le développement de l'algorithme de couplage de marché Euphemia, qui favorise l'intégration européenne des réseaux. "Nous sommes ravis de poursuivre cette collaboration avec le développement d'un algorithme sur mesure pour la gestion transparente de la demande et de l'offre de flexibilité à travers l'Europe", souligne le CEO de l'entreprise, Arnaud Merlet. Objectif ultime de Localflex: "résoudre les congestions croissantes, permettre des économies substantielles et une optimisation de coûts sur les milliards d'euros investis chaque année pour le renforcement du réseau et la gestion des congestions en Europe". Une démarche salutaire en cette ère d'énergie chère.