Le journal américain des milieux d'affaires assure que la compagnie du milliardaire britannique Richard Branson va recevoir cet afflux important de fonds de la part de Social Capital Hedosophia Holdings, une société d'investissement cotée à la Bourse de New York.

Ce faisant, Social Capital Hedosophia Holdings va prendre 49% des parts de Virgin Galactic et cette dernière sera en conséquence cotée en Bourse à son tour dès cette année, via son investisseur, explique le Wall Street Journal en citant une source proche du dossier.

Virgin Galactic n'a pas commenté dans l'immédiat. Cet investissement serait bienvenu pour cette société, qui a levé plus d'un milliard de dollars depuis sa fondation en 2004, principalement auprès de M. Branson lui même.

La compagnie de tourisme spatial devait lever un milliard de dollars supplémentaire auprès du fonds souverain saoudien, mais M. Branson a suspendu les discussions avec Ryad au moment de l'affaire Kashoggi - du nom du journaliste saoudien critique tué le 2 octobre par des agents saoudiens au consulat du royaume à Istanbul, lors d'une opération non autorisée selon Ryad.

Si le montage évoqué par le WSJ se confirme, Virgin Galactic deviendrait la première compagnie de tourisme spatial cotée en Bourse.

En février, le vaisseau de la compagnie, SpaceShipTwo, commandé par deux pilotes, s'est envolé à 89,9 km d'altitude et a franchi la frontière théorique de la limite de l'espace - fixée à plus de 80 km d'altitude selon la définition américaine. La convention internationale établit toutefois la frontière de l'espace plus haut, à 100 km, à la "ligne de Karman".

Le vaisseau a atteint une vitesse de Mach 3.0 lors de son ascension. Il a atterri sans incident au spatioport du désert de Mojave (sud-ouest des Etats-Unis).

SpaceShipTwo est conçu pour emmener six passagers touristes, mais les essais ont pris des années de retard, notamment à cause de l'accident en plein vol qui a tué un copilote en 2014.