"La demande pour nos services est tellement importante qu'un bâtiment vide à Genk constitue une opportunité", explique le CEO de l'entreprise, Pieter Vansynghel. "Si nous pouvons nous développer comme nous l'espérons, nous pourrions créer jusqu'à 100 emplois."

Youston a lancé récemment de nouvelles activités, et leur succès exige plus d'espace. "Nous lorgnons dès lors le bâtiment de Lear, à côté de Ford Genk. Quelque 9.000 m& y sont disponibles, avec la possibilité d'encore bâtir 50.000 m&. Si toutes les formalités sont remplies, nous voulons y entamer nos activités à la fin de l'année. Nous aurons besoin de dix à trente personnes dans un premier temps, mais cela pourrait monter à septante, voire cent personnes une fois en vitesse de croisière."

"La demande pour nos services est tellement importante qu'un bâtiment vide à Genk constitue une opportunité", explique le CEO de l'entreprise, Pieter Vansynghel. "Si nous pouvons nous développer comme nous l'espérons, nous pourrions créer jusqu'à 100 emplois."Youston a lancé récemment de nouvelles activités, et leur succès exige plus d'espace. "Nous lorgnons dès lors le bâtiment de Lear, à côté de Ford Genk. Quelque 9.000 m& y sont disponibles, avec la possibilité d'encore bâtir 50.000 m&. Si toutes les formalités sont remplies, nous voulons y entamer nos activités à la fin de l'année. Nous aurons besoin de dix à trente personnes dans un premier temps, mais cela pourrait monter à septante, voire cent personnes une fois en vitesse de croisière."