Top 10 des marques les plus contrefaites sur internet

Top 10 des marques les plus contrefaites sur internet
© iStockPhoto

Le temps où les grands noms des cosmétiques et des vêtements étaient les plus imités et revendus ensuite sur la toile est révolu. Ce sont désormais les marques de téléphones portables (34 %) et de high-tech (25 %) qui sont les plus contrefaites. A la surprise générale, l'entreprise coréenne Samsung arrive en tête, loin devant ses poursuivants et surtout Apple.

Chaque année dans le monde, ces produits contrefaits créent un manque à gagner pour les entreprises oscillant entre 200 et 300 milliards d'euros. Ils causeraient la suppression directe de 100 000 postes en Europe.

En cas d'achat d'un produit contrefait sur Internet, il faut impérativement renvoyer le produit dans les plus brefs délais pour demander un remboursement. Le revendeur sera signalé et également banni. Certains sites de commerce en ligne possèdent des assurances pour garantir le remboursement intégral en cas d'imitation. Price Minister assure d'ailleurs que 98 % des produits contrefaits sont refusés avant même d'apparaître sur le site.

Si l'achat d'une contrefaçon est volontaire, l'acheteur et le vendeur peuvent recevoir les mêmes peines soit trois ans d'emprisonnement et 300 000 euros d'amende.

Camille Ledun

10. Giorgio Armani © iStockPhoto

Lancée par le styliste italien Giorgio Armani en 1975, la marque employait 6 500 personnes en 2014. Elle possède 12 usines et 46 points de vente dans des pays différents pour un chiffre d'affaires dépassant le milliard de dollars.

9. Apple © iStockPhoto

La multinationale a vu le jour en 1976. Elle produit aujourd'hui dans les domaines de l'informatique et l'électronique grâce à un effectif de 92 600 salariés. En 2014, son chiffre d'affaires s'élevait à 182 milliards de dollars.

8. Guess © Reuters

La marque, spécialisée dans la mode, a été créée en 1981 par les frères Marciano. Elle emploie près de 9 000 personnes pour un chiffre d'affaires de 2 093 millions d'euros. Chaque année ou presque, elle apparait dans le classement des marques les plus contrefaites sur Internet.

7. Microsoft © iStockPhoto

Bill Gates et Paul Allen ont lancé en 1975 Microsoft. En 2014, 123 000 personnes travaillaient dans toutes les branches de l'entreprise (informatique, téléphonie, jeux vidéos, système d'exploitation). Le chiffre d'affaires de l'an dernier était de 63 milliards de dollars.

6. Kingston Technology © Youtube

Kingston Technology n'est pas forcément la connue en Europe. Cette marque américaine, lancée en 1987, est pourtant installée sur le continent depuis 1995. Elle est spécialisée dans les produits informatiques (carte mémoire, clé USB, lecteur MP3...)

5. Toshiba © Reuters

La société japonaise a été lancée en 1939. Depuis, on retrouve ses productions dans l'informatique (ordinateurs, disque dur externe), l'électroménager ou encore les centrales nucléaires. Toutes ces activités, gérées par plus de 200 000 personnes, ont généré un chiffre d'affaires de 50 milliards d'euros en 2014.

4. Nike © iStockPhoto

L'équipementier sportif a débuté ses activités en 1939 aux Etats-Unis. Les productions de baskets, survêtements et autres Tshirts sont assurées par 41 000 salariés pour 25 milliards de dollars de chiffre d'affaires.

3. Monster Cable © Youtube

Monster Cable Products prend en charge depuis 1978 la production d'électronique à destination du grand public, et principalement des accessoires pour les téléphones. Cette société privée de 650 personnes n'a pas divulgué les chiffres de ses ventes.

2. Beats Electronics © Reuters

Cette marque, dont la maison mère est Apple, a vu le jour en 2008 grâce au rappeur américain Dr Dre. Elle produit principalement des casques audio et des haut-parleurs et son chiffre d'affaires s'élève à 2 milliards de dollars.

1. Samsung © iStockPhoto

L'entreprise coréenne reçoit donc la palme de la marque la plus contrefaite sur Internet en 2014. Ces chiffres concernent la filière électronique, en charge également de tout ce qui touche aux télécommunications. Lancée en 1969, cette partie regroupe 222 000 personnes et génère un chiffre d'affaires de 39 milliards d'euros.