Pour la première fois de son histoire, il accuse une perte à l'issue de son exercice clôturé fin août. Après un bénéfice de 665 millions d'euros en 2019, le géant mondial de la re...

Pour la première fois de son histoire, il accuse une perte à l'issue de son exercice clôturé fin août. Après un bénéfice de 665 millions d'euros en 2019, le géant mondial de la restauration collective accuse une perte nette de 319 millions d'euros sur la période 2019-2020. Le chiffre d'affaires s'est contracté de 12% à 19,3 milliards d'euros tandis que le résultat opérationnel a dégringolé de 94% (65 millions d'euros). L'Europe et l'Amérique du Nord sont les plus impactées par la pandémie. Quant aux segments, si celui des seniors et de la santé est relativement épargné (- 11%), ceux de l'éducation (-47,2%) et des entreprises (-29,2%) souffrent terriblement. Le groupe va poursuivre son travail de réduction des coûts. Il vient d'annoncer la suppression nette de 2.083 postes en France.