Recticel a trouvé un accord pour placer ces activités dans une nouvelle co-entreprise, dont la société d'investissement bavaroise Admetos GmbH possèdera 51% du capital, Recticel conservant 49%. L'accord prévoit la possibilité pour Admetos d'acquérir les 49% restants à partir de mars 2024 à un prix calculé à partir d'un multiple d'ebitda convenu à l'avance.

La division intérieurs automobiles de Recticel emploie 1.400 personnes dans le monde et a réalisé en 2019 un chiffre d'affaires de 183,5 millions d'euros.

Par ailleurs, Recticel a également trouvé un accord avec son partenaire Greiner AG pour lui vendre sa participation de 50% dans leur co-entreprise Eurofoam.

Ces deux nouvelles transactions, combinées à la cession des activités de Proseat en 2019, permettent à Recticel de se "réorienter sur ses activités ayant la plus haute valeur ajoutée", tout en se rendant "plus agile pour saisir les futures opportunités de développement stratégique", souligne le groupe dans un communiqué. Recticel reste actif dans les matelas et l'isolation.

Les deux transactions annoncées lundi permettent en outre au groupe belge de dégager une plus-value nette de quelque 85 millions d'euros.

Recticel a trouvé un accord pour placer ces activités dans une nouvelle co-entreprise, dont la société d'investissement bavaroise Admetos GmbH possèdera 51% du capital, Recticel conservant 49%. L'accord prévoit la possibilité pour Admetos d'acquérir les 49% restants à partir de mars 2024 à un prix calculé à partir d'un multiple d'ebitda convenu à l'avance. La division intérieurs automobiles de Recticel emploie 1.400 personnes dans le monde et a réalisé en 2019 un chiffre d'affaires de 183,5 millions d'euros. Par ailleurs, Recticel a également trouvé un accord avec son partenaire Greiner AG pour lui vendre sa participation de 50% dans leur co-entreprise Eurofoam. Ces deux nouvelles transactions, combinées à la cession des activités de Proseat en 2019, permettent à Recticel de se "réorienter sur ses activités ayant la plus haute valeur ajoutée", tout en se rendant "plus agile pour saisir les futures opportunités de développement stratégique", souligne le groupe dans un communiqué. Recticel reste actif dans les matelas et l'isolation. Les deux transactions annoncées lundi permettent en outre au groupe belge de dégager une plus-value nette de quelque 85 millions d'euros.