Rien ne se perd...

Au début de cette chaîne gourmande et 100% bruxelloise, il y a les spéculoos brisés lors de leur fabrication dans les ateliers de la célèbre Maison Dandoy. " Nos déchets de production sont toujours revalorisés, que ce soit en pâte à tartiner ou dans d'autres recettes. Cela fait partie de l'ADN de notre maison depuis toujours ", explique Alexandre Helson, directeur du marketing et des ventes qui incarne, avec son frère Antoine, la septième génération de l'entreprise familiale fondée en 1829. Ces brisures de spéculoos prennent la direction de la rue Antoine Dansaert, où se situe le " terrain de jeu " de Brussels Beer Project (BBP). Depuis son lancement il y a six ans, la brasserie s'est donné l'objectif de dépoussiérer les biè...