En Belgique, plus de 3 millions de vieux téléphones portables prennent la poussière dans les placards, tandis qu'ils contiennent des matières premières précieuses et de plus en plus rares qui pourraient être réutilisées, situe Proximus, qui affirme vouloir devenir une entreprise véritablement circulaire d'ici 2030. En outre, moins de 5% de tous les GSM en Belgique sont recyclés.

Grâce à leur campagne, les deux partenaires veulent proposer une alternative durable à l'exploitation des ressources naturelles. Concrètement, sur le site www.dontmissthecall.be, un "appel téléphonique" de la planète expliquera aux visiteurs l'importance de l'exploitation minière urbaine (urban mining), soit l'extraction de matières premières comme l'or, l'argent ou le cobalt à partir de déchets électroniques.

Les 100.000 téléphones portables collectés fourniraient 9 kg d'argent, 2 kg d'or, 37,5 kg de lithium, 337,5 kg de cobalt. Ce qui permettrait l'économie de 42.500 tonnes de CO2, 12.750 tonnes de déchets toxiques et 25,4 millions de litres d'eau.

Les personnes qui apportent leurs anciens téléphones portables dans une boutique Proximus recevront un bon d'une valeur minimale de 5 euros et maximale d'environ 350 euros en fonction de la valeur résiduelle de l'appareil. Le consommateur peut également choisir de reverser la totalité du montant du bon à EIGHT, une association belge qui travaille à la réduction de la pauvreté dans les villages africains.

Des points de collecte seront également installés dans les écoles et les entreprises qui souhaitent rejoindre l'initiative.

En Belgique, plus de 3 millions de vieux téléphones portables prennent la poussière dans les placards, tandis qu'ils contiennent des matières premières précieuses et de plus en plus rares qui pourraient être réutilisées, situe Proximus, qui affirme vouloir devenir une entreprise véritablement circulaire d'ici 2030. En outre, moins de 5% de tous les GSM en Belgique sont recyclés. Grâce à leur campagne, les deux partenaires veulent proposer une alternative durable à l'exploitation des ressources naturelles. Concrètement, sur le site www.dontmissthecall.be, un "appel téléphonique" de la planète expliquera aux visiteurs l'importance de l'exploitation minière urbaine (urban mining), soit l'extraction de matières premières comme l'or, l'argent ou le cobalt à partir de déchets électroniques. Les 100.000 téléphones portables collectés fourniraient 9 kg d'argent, 2 kg d'or, 37,5 kg de lithium, 337,5 kg de cobalt. Ce qui permettrait l'économie de 42.500 tonnes de CO2, 12.750 tonnes de déchets toxiques et 25,4 millions de litres d'eau. Les personnes qui apportent leurs anciens téléphones portables dans une boutique Proximus recevront un bon d'une valeur minimale de 5 euros et maximale d'environ 350 euros en fonction de la valeur résiduelle de l'appareil. Le consommateur peut également choisir de reverser la totalité du montant du bon à EIGHT, une association belge qui travaille à la réduction de la pauvreté dans les villages africains. Des points de collecte seront également installés dans les écoles et les entreprises qui souhaitent rejoindre l'initiative.