L'installation de panneaux photovoltaïques pour les particuliers et les entreprises était ces dernières années de moins en moins chère, favorisé, notamment par des aides régionales. Ces 16 dernières années, le prix d'une installation photovoltaïque a en moyenne été divisé par deux.

Récemment, le prix du photovoltaïque a pourtant brutalement grimpé.Le coût des matières premières - métal pour le cadre, verre et silicium - ont grimpé de 15 à 20%, rapporte L'Echo. Les délais de livraison sont également rallongés et peuvent atteindre trois mois.

Martin Jasienski, administrateur délégué de WinWatt, la filiale de Lampiris spécialisée dans l'installation de panneaux solaires nuance cette augmentation dans le journal économique francophone. Il évoque sur les panneaux eux-mêmes, une hausse de l'ordre de 10% ces dernières semaines, spécifiant que les onduleurs vont suivre la même tendance. "Par contre, sur les composants en cuivre, en aluminium ou en inox, dont le prix a commencé à grimper il y a déjà plusieurs mois, la hausse dépasse les 30%", détaille le spécialiste.

Cette augmentation de prix s'explique, entre autres, par une forte demande partout dans le monde, avec des usines qui ont mis du temps à redémarrer. La taille des projets est aussi de plus en plus importante: des champs solaires commencent notamment à apparaître en Wallonie.

Transport plus cher

Autres explications: la hausse des prix des composants électroniques mais aussi celle du transport. "Fin 2019, nous payions 2.500 euros pour acheminer un conteneur vers la Belgique. Aujourd'hui, nous devons débourser entre 11.000 et 12.000 euros pour le même service", note dans L'Echo Steven Leeten de Rexel Belgique, distributeur de ce type d' installations énergétiques.

Le marché européen qui n'a pour ainsi dire quasiment aucune production propre dans ce secteur reste, en outre, fort dépendant de livraisons en provenance de Chine, où la demande en panneaux photovoltaïques est également en hausse. Fin 2018, l'Union européenne a en effet supprimé les taxes à l'importation sur les panneaux solaires chinois, rappelle encore le journal économique francophone.

Un impact encore limité pour les clients

Certains installateurs ont déjà commencé à répercuter, au moins en partie, cette hausse à leurs clients. Des factures qui en l'espace de deux semaines peuvent parfois gonfler d'un petit millier d'euros.

Les installations photovoltaïques restent cependant toujours rentables, même avec une telle augmentation des prix. La "taxe prosumer" accordée en Wallonie permet en effet de rentabiliser l'installation d'un ménage en 5 à 6 ans environ.

L'installation de panneaux photovoltaïques pour les particuliers et les entreprises était ces dernières années de moins en moins chère, favorisé, notamment par des aides régionales. Ces 16 dernières années, le prix d'une installation photovoltaïque a en moyenne été divisé par deux.Récemment, le prix du photovoltaïque a pourtant brutalement grimpé.Le coût des matières premières - métal pour le cadre, verre et silicium - ont grimpé de 15 à 20%, rapporte L'Echo. Les délais de livraison sont également rallongés et peuvent atteindre trois mois. Martin Jasienski, administrateur délégué de WinWatt, la filiale de Lampiris spécialisée dans l'installation de panneaux solaires nuance cette augmentation dans le journal économique francophone. Il évoque sur les panneaux eux-mêmes, une hausse de l'ordre de 10% ces dernières semaines, spécifiant que les onduleurs vont suivre la même tendance. "Par contre, sur les composants en cuivre, en aluminium ou en inox, dont le prix a commencé à grimper il y a déjà plusieurs mois, la hausse dépasse les 30%", détaille le spécialiste.Cette augmentation de prix s'explique, entre autres, par une forte demande partout dans le monde, avec des usines qui ont mis du temps à redémarrer. La taille des projets est aussi de plus en plus importante: des champs solaires commencent notamment à apparaître en Wallonie. Autres explications: la hausse des prix des composants électroniques mais aussi celle du transport. "Fin 2019, nous payions 2.500 euros pour acheminer un conteneur vers la Belgique. Aujourd'hui, nous devons débourser entre 11.000 et 12.000 euros pour le même service", note dans L'Echo Steven Leeten de Rexel Belgique, distributeur de ce type d' installations énergétiques.Le marché européen qui n'a pour ainsi dire quasiment aucune production propre dans ce secteur reste, en outre, fort dépendant de livraisons en provenance de Chine, où la demande en panneaux photovoltaïques est également en hausse. Fin 2018, l'Union européenne a en effet supprimé les taxes à l'importation sur les panneaux solaires chinois, rappelle encore le journal économique francophone. Un impact encore limité pour les clientsCertains installateurs ont déjà commencé à répercuter, au moins en partie, cette hausse à leurs clients. Des factures qui en l'espace de deux semaines peuvent parfois gonfler d'un petit millier d'euros. Les installations photovoltaïques restent cependant toujours rentables, même avec une telle augmentation des prix. La "taxe prosumer" accordée en Wallonie permet en effet de rentabiliser l'installation d'un ménage en 5 à 6 ans environ.