Les contribuables qui ne respectent pas les délais impartis, même après avoir reçu une lettre de rappel, s'exposent à des amendes administratives allant de 50 à 1.250 euros, à un accroissement d'impôt de 10 à 200% sur les revenus non déclarés ou encore à une taxation d'office. L'an dernier, 87.625 amendes ont été infligées. (Belga)