"En Wallonie, cette tendance s'est même fortement amplifiée en 2018, avec une perte de 622 magasins. Et les chiffres de 2019 vont dans le même sens. Jusqu'en août dernier, 475 magasins ont déjà mis la clé sous la porte", indique le Syndicat neutre pour indépendants (SNI). Le taux de surfaces commerciales vides a plus que doublé en Région bruxelloise, passant de 5% en 2009 à 11,1% en 2019 (et même 11,9% à Bruxelles-Ville), selon le bureau d'études spécialisé Locatus.

En Flandre, il passe de 5,9% à 9,7%. Le phénomène s'explique par la puissance des géants de l'e-commerce, mais aussi par les changements de comportement des consommateurs et la pression immobilière.