Dans cet accord signé la veille avec l'alliance syndicale UNI Global Union, Orange "réaffirme, au niveau mondial, son engagement en faveur de l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes", souligne-t-il dans un communiqué.

L'accord s'inscrit dans le prolongement de deux autres accords mondiaux sur les droits fondamentaux et sur la santé et la sécurité, signés en 2006 et en 2014 entre Orange et UNI Global Union, et concerne les 149.000 salariés d'Orange dans le monde.

Déclinable et adaptable dans les pays où Orange est présent, son objectif est "de renforcer l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, l'équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle ainsi que la lutte contre les discriminations et les violences".

En ce qui concerne l'égalité salariale entre femmes et hommes à poste équivalent, l'accord vise la réduction des écarts salariaux "pour atteindre l'égalité salariale à situation comparable au plus tard en 2025".

Le texte concerne aussi les relations avec les sous-traitants et les fournisseurs.