C'est un événement très important dans l'optique du développement de la voiture électrique sur le continent: Northvolt a, comme promis, mis en service sa première usine de batteries la semaine dernière. C'est donc la première foi...

C'est un événement très important dans l'optique du développement de la voiture électrique sur le continent: Northvolt a, comme promis, mis en service sa première usine de batteries la semaine dernière. C'est donc la première fois qu'une batterie européenne sort d'une usine européenne. Les cellules ont été entièrement conçues, développées et assemblées sur le continent. Située en Suède, à une encâblure du cercle polaire, Ett est la première usine d'un groupe fondé en 2016 par Peter Carlsson et Paolo Cerruti, deux anciens de Tesla. En cinq ans, le duo a accumulé pour près de 30 milliards d'euros de commandes auprès de constructeurs comme Volvo, BMW ou VW. Northvolt va donc permettre aux groupes européens de s'affranchir de leur dépendance asiatique. Dans quelques semaines, Ett passera à une capacité de 300.000 véhicules par an, soit 16 GWh, avant de poursuivre sa montée en puissance. Northvolt vise les 150 GWh en 2030 avec, notamment, le lancement d'une deuxième usine. D'autres projets européens sont en route, dont celui porté par Stellantis, Mercedes et Total et destiné à produire des batteries dans le nord de la France dès 2023.