Le géant pharmaceutique français Sanofi-Aventis s'est rebaptisé vendredi simplement Sanofi et a dévoilé un nouveau logo, après un vote favorable de ses actionnaires, abandonnant un patronyme issu du rachat d'Aventis en 2004.

"La logique, c'est la simplicité, a argumenté Chris Viehbacher, directeur général du groupe. Dans plusieurs langues, notamment en Asie, Sanofi-Aventis était difficile à prononcer. On ne va pas oublier l'héritage de notre groupe !"

Sanofi a également dévoilé son nouveau logo au moment du vote, dans des tons orange et bleu, alors que le précédent n'était que bleu.

Construit à coups de fusions et de rachats, Sanofi-Aventis, leader mondial des vaccins, a déjà changé plusieurs fois de dénominations à la faveur de ces opérations. Le champion pharmaceutique français était, à l'origine, la simple filiale de chimie fine du pétrolier Elf Aquitaine, avant de fusionner en 1999 avec une filiale de L'Oréal, Synthélabo, donnant alors naissance à Sanofi-Synthélabo.

Le groupe se lance en 2004 dans une opération osée en partant à l'abordage d'Aventis, né de la fusion des chimistes allemand Hoechst et français Rhône-Poulenc, une société qui pèse alors deux fois plus lourd. Au terme d'une bataille à rebondissements, et après avoir relevé son offre initiale, Sanofi-Synthélabo finit par mettre la main sur Aventis et devient Sanofi-Aventis.

Trends.be, avec Belga

Le géant pharmaceutique français Sanofi-Aventis s'est rebaptisé vendredi simplement Sanofi et a dévoilé un nouveau logo, après un vote favorable de ses actionnaires, abandonnant un patronyme issu du rachat d'Aventis en 2004."La logique, c'est la simplicité, a argumenté Chris Viehbacher, directeur général du groupe. Dans plusieurs langues, notamment en Asie, Sanofi-Aventis était difficile à prononcer. On ne va pas oublier l'héritage de notre groupe !"Sanofi a également dévoilé son nouveau logo au moment du vote, dans des tons orange et bleu, alors que le précédent n'était que bleu.Construit à coups de fusions et de rachats, Sanofi-Aventis, leader mondial des vaccins, a déjà changé plusieurs fois de dénominations à la faveur de ces opérations. Le champion pharmaceutique français était, à l'origine, la simple filiale de chimie fine du pétrolier Elf Aquitaine, avant de fusionner en 1999 avec une filiale de L'Oréal, Synthélabo, donnant alors naissance à Sanofi-Synthélabo.Le groupe se lance en 2004 dans une opération osée en partant à l'abordage d'Aventis, né de la fusion des chimistes allemand Hoechst et français Rhône-Poulenc, une société qui pèse alors deux fois plus lourd. Au terme d'une bataille à rebondissements, et après avoir relevé son offre initiale, Sanofi-Synthélabo finit par mettre la main sur Aventis et devient Sanofi-Aventis.Trends.be, avec Belga