Les 42 emplois visés, soit 22% du personnel, sont basés à Bruxelles, Hoeilaart et Wavre. Mylan a annoncé en décembre une restructuration qui devrait entraîner la disparition de 10% de ses postes au niveau mondial, après l'acquisition de différentes sociétés dont SPD, société soeur d'Abbott, et Meda.

Vu les doublons créés, des suppressions étaient attendues, mais pas de cette ampleur, selon une source du syndicat LBC-NVK, qui espère baisser le nombre de postes abandonnés lors des premiers entretiens prévus dans la procédure Renault, écrivent les journaux.

Les 42 emplois visés, soit 22% du personnel, sont basés à Bruxelles, Hoeilaart et Wavre. Mylan a annoncé en décembre une restructuration qui devrait entraîner la disparition de 10% de ses postes au niveau mondial, après l'acquisition de différentes sociétés dont SPD, société soeur d'Abbott, et Meda. Vu les doublons créés, des suppressions étaient attendues, mais pas de cette ampleur, selon une source du syndicat LBC-NVK, qui espère baisser le nombre de postes abandonnés lors des premiers entretiens prévus dans la procédure Renault, écrivent les journaux.