Plusieurs jours de grève avaient été menés l'été dernier dans différents pays européens dans le cadre du conflit social au sein de Ryanair. Les syndicats réclamaient principalement à la compagnie le respect et l'application des différentes législations nationales sur le travail et non du seul droit irlandais en la matière.

Fin octobre, une convention collective de travail avait finalement été signée entre direction et représentants des travailleurs stipulant que le droit belge serait appliqué dès le 31 janvier. Une première en Europe car elle avait été signée conjointement par les pilotes et le personnel de cabine.

Un préavis couvrant des actions éventuelles d'ici à la fin de l'année avait cependant été déposé quelques jours plus tôt et n'avait pas été levé, pour "mettre Ryanair en probation". Malgré cela, il n'y aura pas de grève dans les semaines à venir, assure Didier Lebbe, secrétaire permanent CNE.

"On continue de négocier. Cela avance -plus vite pour les pilotes tandis que c'est un peu plus compliqué pour le personnel de cabine- mais dans la discrétion."

Plusieurs jours de grève avaient été menés l'été dernier dans différents pays européens dans le cadre du conflit social au sein de Ryanair. Les syndicats réclamaient principalement à la compagnie le respect et l'application des différentes législations nationales sur le travail et non du seul droit irlandais en la matière. Fin octobre, une convention collective de travail avait finalement été signée entre direction et représentants des travailleurs stipulant que le droit belge serait appliqué dès le 31 janvier. Une première en Europe car elle avait été signée conjointement par les pilotes et le personnel de cabine. Un préavis couvrant des actions éventuelles d'ici à la fin de l'année avait cependant été déposé quelques jours plus tôt et n'avait pas été levé, pour "mettre Ryanair en probation". Malgré cela, il n'y aura pas de grève dans les semaines à venir, assure Didier Lebbe, secrétaire permanent CNE. "On continue de négocier. Cela avance -plus vite pour les pilotes tandis que c'est un peu plus compliqué pour le personnel de cabine- mais dans la discrétion."