Suite à l'analyse de tous les CV reçus au cours de l'année 2018 sur le site roberthalf.be, les chiffres tendent à montrer que les Belges envoient leur CV principalement en début de semaine et qu'ils favorisent les derniers mois de l'année pour se lancer à la recherche active d'un emploi.
...

Suite à l'analyse de tous les CV reçus au cours de l'année 2018 sur le site roberthalf.be, les chiffres tendent à montrer que les Belges envoient leur CV principalement en début de semaine et qu'ils favorisent les derniers mois de l'année pour se lancer à la recherche active d'un emploi.Octobre (11,1%) et novembre (11%) sont les mois les plus populaires, ils cumulent à eux seuls presque un quart (22,1%) de tous les CV envoyés au cours de l'année. En décembre, on constate un léger creux à 8,9%, principalement dû à la période chargée des fêtes. Le mois de septembre complète le top 3 avec 9,6% des CV reçus. Les mois les moins populaires se situent pendant la période estivale, en juin, seuls 6,8% de CV ont été reçus, et en juillet, le pourcentage de CV envoyés dégringole même à 6,6%."Traditionnellement, nous avons remarqué que les gens recherchent un nouveau défi après les mois d'été et au début de la nouvelle année. Les vacances d'été et de Noël sont en effet les moments de prédilection pour se ressourcer, au cours desquels les gens prennent le temps d'examiner de près leur vie professionnelle et se posent souvent la question: où est-ce que j'en suis et où veux-je encore aller ? Dans certains cas, cette réflexion conduit à la recherche d'un emploi qui correspond mieux à leurs attentes", explique Joël Poilvache, Directeur chez Robert Half.Le cabinet de recrutement a aussi pu déterminer que la grande majorité des Belges déposent leur candidature le lundi (18,5%). La courbe de pourcentage de candidatures diminue par la suite à mesure que le weekend approche. Avec 13,7% de CV reçus, le vendredi est clairement le jour de la semaine de travail le moins populaire pour atteindre le point le plus bas le samedi avec 6,4%. L'envoi de CV se fait, en outre, le plus souvent dans la journée avec un pic entre 10 et 16 heures, ce qui tendrait à signifier que le travailleur belge ne se prive pas de postuler pendant ses heures de travail. Le weekend, les Belges s'octroient une petite pause dans leurs démarches de recherche d'emploi. Le samedi étant consacré aux activités sportives et familiales. Le dimanche venu, les Belges ont un regain d'énergie, puisque presque six personnes sur dix choisissent ce jour pour envoyer leur candidature (57%). "Parmi les personnes qui se posent des questions sur leur satisfaction au travail, nombreux sont ceux qui en subissent le contrecoup le dimanche soir et qui n'ont pas envie d'aller travailler le lundi. Répété semaine après semaine, ce sentiment aboutit à une remise en question plus fondamentale et peut déclencher l'envie de changement d'environnement de travail. Ce qui entraîne une augmentation du nombre de candidatures le lundi," confie Joël Poilvache.Par ailleurs, les analyses réalisées par la société de conseils en ressources humaines révèlent que 79% des demandes ont lieu par l'intermédiaire d'un ordinateur, mais qu'une tendance à la hausse du nombre d'envois par smartphones (19%) et par tablettes (2%) est observable, une façon de plus en plus facile et rapide de postuler.