Mi-mars, ils étaient 66 sur la ligne de départ. Soixante-six maîtres ès sommellerie venus du monde entier. Pendant cinq jours, ils ont lutté pour décrocher le graal de la profession: le titre de meilleur sommelier du monde. Des épreuves liées au service (servir un magnum de bulles dans 16 verres égaux sans revenir en arrière et en vidant la bouteille...), des questions théoriques ardues et des épreuves de dégustation à l'aveugle ont conduit à la victoire surprenante de l'Allemand Marc Almert (27 ans). Dans un monde de la sommellerie très feutré et pétri de traditions, il a épaté par son humour et la façon décontractée d'aborder son métier.
...