Fin 2011, le régulateur du secteur avait mis BASE en demeure "pour ne pas avoir fourni les efforts nécessaires afin de couvrir au minimum 85% de la population avec la technologie UMTS", a rappelé l'Institut belge des postes et des télécommunications.

"Mais de récents contrôles réalisés par l'IBPT ont toutefois montré que BASE avait atteint un taux de couverture supérieur à 85% dans le délai imparti", a-t-il ajouté avant de conclure: "la procédure administrative à l'encontre de BASE peut par conséquent être stoppée".

Avec Belga

Fin 2011, le régulateur du secteur avait mis BASE en demeure "pour ne pas avoir fourni les efforts nécessaires afin de couvrir au minimum 85% de la population avec la technologie UMTS", a rappelé l'Institut belge des postes et des télécommunications. "Mais de récents contrôles réalisés par l'IBPT ont toutefois montré que BASE avait atteint un taux de couverture supérieur à 85% dans le délai imparti", a-t-il ajouté avant de conclure: "la procédure administrative à l'encontre de BASE peut par conséquent être stoppée". Avec Belga