Selon les chiffres d'Acerta qui a analysé les données de 320.000 travailleurs chez plus de 40.000 employeurs du secteur privé en Belgique, l'absentéisme a progressé de 53,7% par rapport à la même période en 2019 et de 46,5% en comparaison avec le premier trimestre 2021, déjà marqué par une hausse des absences pour maladie. Lors des trois premiers mois de cette année, l'absentéisme de courte durée pour cause de maladie a atteint 3,6% des jours ouvrables. Il est plus élevé dans le secteur des soins de santé: 4,1% des jours ouvrables au premier trimestre 2022. La progression la plus forte concerne les moins de 20 ans avec une hausse de 112,6% par rapport au premier trimestre 2021. Cette augmentation est inférieure à 50% pour les catégories au-delà de 30 ans.

Selon les chiffres d'Acerta qui a analysé les données de 320.000 travailleurs chez plus de 40.000 employeurs du secteur privé en Belgique, l'absentéisme a progressé de 53,7% par rapport à la même période en 2019 et de 46,5% en comparaison avec le premier trimestre 2021, déjà marqué par une hausse des absences pour maladie. Lors des trois premiers mois de cette année, l'absentéisme de courte durée pour cause de maladie a atteint 3,6% des jours ouvrables. Il est plus élevé dans le secteur des soins de santé: 4,1% des jours ouvrables au premier trimestre 2022. La progression la plus forte concerne les moins de 20 ans avec une hausse de 112,6% par rapport au premier trimestre 2021. Cette augmentation est inférieure à 50% pour les catégories au-delà de 30 ans.