L'enquête concerne principalement les frais administratifs de 100 euros qu'une agence de recouvrement facture aux clients de la société en ligne qui ont des factures impayées. "J'ai demandé au SPF Economie d'enquêter sur la manière dont les factures impayées sont récupérées chez 3Suisses", explique le ministre sur Twitter.

Selon le journal, des plaintes contre 3Suisses ont été déposées au point de contact du SPF Economie. Test-Achats constate aussi une hausse des plaintes depuis que la société a fait faillite. "En principe il est toujours possible de passer des commandes. Le curateur essaie de vendre les actifs. C'est normal en soi mais l'administratif tourne au ralenti", a indiqué le porte-parole Simon November.

Les plaintes portent notamment sur la mauvaise accessibilité de l'entreprise, des articles qui ne sont pas livrés et des lettres de rappel pour des produits qui ont déjà été payés. L'organisation de défense de consommateurs n'a en principe pas d'objection au forfait de 100 euros car il est juridiquement réciproque. Les clients reçoivent un montant identique de 3Suisses si la société ne remplit pas ses obligations, comme c'est indiqué dans ses conditions générales.