Chaque mois en Belgique, on recense en moyenne 700 cas de fraude à l'identité suite à une plainte. Un chiffre qui est loin d'être négligeable. Or, ces documents falsifiés ou volés alimentent des réseaux criminels et servent à commettre différents types de délits tels que des escroqueries, de la fraude sociale ou de l'immigration illégale. Pour éviter au maximum ces fraudes qui peuvent se révéler catastrophiques tant pour un particulier que pour une entreprise, il convient de fournir aux citoyens des documents d'identité nationale physiques sécurisés contre la contrefaçon et la falsification. C'est ici qu'intervient Semlex, société fondée en 1992 et active en Europe, en Asie, en Amérique du Sud et surtout en Afrique qui représente aujourd'hui son premier marché. Elle accompagne ainsi les Etats africains dans l'exercice de leur souveraineté (documents d'identité, protection des frontières), protège l'identité des citoyens et leur donne les moyens d'utiliser en toute sécurité des services liés à cette identité.
...

Chaque mois en Belgique, on recense en moyenne 700 cas de fraude à l'identité suite à une plainte. Un chiffre qui est loin d'être négligeable. Or, ces documents falsifiés ou volés alimentent des réseaux criminels et servent à commettre différents types de délits tels que des escroqueries, de la fraude sociale ou de l'immigration illégale. Pour éviter au maximum ces fraudes qui peuvent se révéler catastrophiques tant pour un particulier que pour une entreprise, il convient de fournir aux citoyens des documents d'identité nationale physiques sécurisés contre la contrefaçon et la falsification. C'est ici qu'intervient Semlex, société fondée en 1992 et active en Europe, en Asie, en Amérique du Sud et surtout en Afrique qui représente aujourd'hui son premier marché. Elle accompagne ainsi les Etats africains dans l'exercice de leur souveraineté (documents d'identité, protection des frontières), protège l'identité des citoyens et leur donne les moyens d'utiliser en toute sécurité des services liés à cette identité. "Disposer d'un papier d'identité est un droit fondamental, souligne Stephan Delforge, CEO de cette société basée à Uccle. C'est ce qui va permettre l'accès aux soins de santé, aux extraits d'acte d'état civil, au vote, au permis de conduire, aux plaques d'immatriculation, aux documents douaniers ainsi qu'aux passeports, visas, cartes de résident, etc. Nous allons aider les Etats à constituer un registre national des personnes physiques (RNPP). Grâce aux documents d'identité, il est possible d'évaluer plus précisément les mouvements migratoires aux frontières mais aussi à l'intérieur du pays en suivant l'évolution de l'urbanisation ou d'une population rurale ou pastorale." Depuis maintenant bientôt 30 ans, Semlex a développé une expertise dans ce domaine, basé sur la biométrie. Elle a ainsi mis au point le système Orbis (Organisation for Biometric Identification System) qui permet l'enregistrement des citoyens et la centralisation des données dans un système en réseau sécurisé dont l'accès est strictement contrôlé.La biométrie s'est développée à partir de la reconnaissance des empreintes digitales. D'autres critères de reconnaissance se sont ajoutés par la suite, tels que la morphologie générale, l'iris ou encore le réseau veineux (oeil, paume, doigt). Plus on combine ces différents critères, plus on augmente la fiabilité de l'identification. "L'empreinte des doigts est de plus en plus utilisée, poursuit le CEO. Pas seulement pour des documents d'identité mais aussi, par exemple, pour déverrouiller un smartphone ou ouvrir une porte. Chaque personne a des empreintes digitales différentes, ce qui en fait un critère fiable pour permettre leur identification. Nous travaillons également sur la reconnaissance faciale ainsi que sur les veines de la paume de votre main. Cette dernière méthode est très intéressante car elle permet une vérification sans contact avec un simple capteur. Une fois que l'identification est réalisée, il faut la coupler à un fichier qui va permettre d'authentifier la personne. Nous fournissons à nos clients des systèmes sécurisés d'identification et d'authentification."Basés sur la biométrie, ces systèmes sont développés par Semlex en Belgique et mettent l'accent sur la sécurité, et plus spécifiquement la cybersécurité. A l'heure de la numérisation du monde, les données récoltées et conservées dans des fichiers nécessitent une protection maximale, a fortiori lorsqu'elle concernent l'identité des personnes. Les systèmes mis au point par la société bruxelloise fonctionnent dans un environnement hautement sécurisé avec l'encryptage des données, dont les accès sont strictement contrôlés. "Toutes les données cryptées passent par un VPN (réseau privé virtuel), précise Stephan Delforge. Avec Orbis, nous proposons une série de fonctionnalités de base. Ensuite, nous suivons le scénario du client et paramétrons le système en fonction de ses besoins spécifiques. Celui-ci est flexible et adaptable sans problèmes. Par ailleurs, nos équipes présentes sur le terrain en Afrique s'adaptent également à l'environnement. De ce point de vue, nous sommes extrêmement pragmatiques et devons en permanence tenir comptes des contraintes locales comme le fait, par exemple, de pas disposer de connections partout." Afin de réaliser ses projets en Afrique, Semlex s'appuie sur la technique du Build, Operate and Transfer (BOT). En d'autres termes, elle bâtit, opère et transfère. En pratique, elle fournit tous les investissements nécessaires à la mise en place du projet, en supporte l'ensemble des coûts de fonctionnement et réalise la maintenance sans que le client ait à supporter aucun coût propre au projet. En contrepartie, Semlex se rémunère sur la vente des documents concernés, une part étant reversée à l'Etat. Dans cette formule, l'Etat n'investit pas ou très peu et touche une partie des recettes. Actuellement, Semlex opère dans une dizaine de pays d'Afrique. Notamment en Côte d'Ivoire où elle a été sélectionnée en 2018 pour le renouvellement des cartes d'identité. Le projet s'étalera sur 12 ans et l'entreprise belge fournira des papiers d'identité et les solutions nécessaires au renouvellement du Registre national des personnes physiques (logiciels, fourniture des terminaux des sites distants et construction d'un site central officiel de production de documents). Un défi de taille pour un pays qui a vu sa population plus que doubler en moins de 30 ans. Le recensement de cette dernière aura un réel impact sur la fiscalité, la scolarisation, la mobilité, l'accès aux soins de santé ou encore la protection sociale. "Grâce aux activités de Semlex, on combat les falsifications à l'enregistrement civil, aux élections, à la délivrance de pièces d'identité et à l'emploi fictif, tout comme au travail illégal, l'immigration abusive et le terrorisme. Dans cette période anxiogène,il est impératif de sécuriser les citoyens au niveau de leur identité", conclut Stephan Delforge.