En 2016, bpost avait demandé à l'IBPT de pouvoir augmenter les tarifs postaux ayant trait au "panier des petits utilisateurs". "Le 21 mars dernier, l'IBPT avait rejeté la demande d'augmentation tarifaire de bpost, étant donné que celle-ci ne respectait pas selon lui le principe d'orientation sur les coûts. Les tarifs proposés par bpost auraient en effet permis de réaliser une marge bénéficiaire dépassant, en plus de la couverture des coûts, un bénéfice raisonnable de 15%", précise l'IBPT. Bpost avait ensuite introduit un recours contre la décision de l'IBPT devant la Cour des marchés. Celle-ci a confirmé la décision de l'IBPT. (Belga)

En 2016, bpost avait demandé à l'IBPT de pouvoir augmenter les tarifs postaux ayant trait au "panier des petits utilisateurs". "Le 21 mars dernier, l'IBPT avait rejeté la demande d'augmentation tarifaire de bpost, étant donné que celle-ci ne respectait pas selon lui le principe d'orientation sur les coûts. Les tarifs proposés par bpost auraient en effet permis de réaliser une marge bénéficiaire dépassant, en plus de la couverture des coûts, un bénéfice raisonnable de 15%", précise l'IBPT. Bpost avait ensuite introduit un recours contre la décision de l'IBPT devant la Cour des marchés. Celle-ci a confirmé la décision de l'IBPT. (Belga)