Deux provinces trustent l'ensemble du tableau ne laissant aucune miette aux trois autres provinces wallonnes: celle de Liège, qui totalise 13 représentantes, et le Hainaut, qui en compte 7. Cette domination souligne le poids économique de ces deux bassins industriels historiques. Le duo de tête est, par ailleurs, formé par les deux lauréates provinciales: Mertens-Mathy et V W Automation. La première, active dans l'événementiel, a connu entre 2015 et 2019 une belle progression qui lui vaut de figurer au top du classement. Basée à Malmedy, cette société familiale exploite des points de vente de boissons lors de grands événements sportifs et culturels. Elle est notamment présente au circuit de Spa-Francorchamps, au Standard de Liège ou encore aux Francofolies. Autant de secteurs qui ont été directement impactés par la crise sanitaire en 2020 et 2021. A l'arrêt pour le moment, elle est prête à redémarrer dès que la situation le permettra.

Implantée dans le zoning de la Sucrerie à Frasnes-lez-Anvaing, la seconde est spécialisée dans l'automatisation industrielle (robotique, machines de production, centrales à béton, armoires électriques). Elle a aussi subi de plein fouet la pandémie et a enregistré une baisse sévère de son chiffre d'affaires, de l'ordre de 70%. Toutefois, elle observe un regain d'activités depuis le début de l'année et envisage les mois qui viennent avec confiance. D'autant que ses activités s'inscrivent à merveille dans le cadre de l'Industrie du futur. Ce projet porté par Digital Wallonia a pour objectif d'accélérer la transition des entreprises industrielles wallonnes vers l'industrie 4.0. Rien qu'en Région wallonne, le marché offre encore un beau potentiel de croissance pour V W Automation si l'on sait que quelque 2.200 entreprises manufacturières employant au moins 10 ETP (équivalents temps plein) y ont été identifiées.

Jeunes pousses

C'est l'une des caractéristiques des Gazelles, elles galopent vite. Et bon nombre d'entre elles font leur entrée dans nos classements bien avant de célébrer leur dixième anniversaire. Pour cette vingtième édition, c'est le cas pour 13 entreprises. A l'exception de notre lauréate fondée en 1983 et du distributeur de matériel et mobilier de bureau Belseco (1990) connu sous le nom de Deroanne, toutes les sociétés ont été lancées après l'an 2000. Ici aussi, c'est la diversité des activités qui prime. La biotechnologie côtoie le transport ou l'électricité la mécanique de précision. Parmi elles s'est glissée Fly-In (2G Projects) qui se targue, à Liège Airport, de proposer le plus large simulateur de chute libre au monde. De quoi donner des ailes aux Gazelles pour s'envoler vers de nouveaux défis et ambitionner de gagner les catégories des moyennes et grandes entreprises.

Comment lire le tableau?

Chaque chiffre reflète la position obtenue par l'entreprise pour chacun des six critères retenus:

  • CP : code postal
  • VA: évolution de la valeur ajoutée en valeur absolue.
  • VA%: évolution de la valeur ajoutée en pourcentage.
  • CF: évolution du cash-flow en valeur absolue.
  • CF%: évolution du cash-flow en pourcentage.
  • EFF: évolution du personnel en valeur absolue.
  • EFF%: évolution du personnel en pourcentage.
  • TOT: total des positions obtenues.
Deux provinces trustent l'ensemble du tableau ne laissant aucune miette aux trois autres provinces wallonnes: celle de Liège, qui totalise 13 représentantes, et le Hainaut, qui en compte 7. Cette domination souligne le poids économique de ces deux bassins industriels historiques. Le duo de tête est, par ailleurs, formé par les deux lauréates provinciales: Mertens-Mathy et V W Automation. La première, active dans l'événementiel, a connu entre 2015 et 2019 une belle progression qui lui vaut de figurer au top du classement. Basée à Malmedy, cette société familiale exploite des points de vente de boissons lors de grands événements sportifs et culturels. Elle est notamment présente au circuit de Spa-Francorchamps, au Standard de Liège ou encore aux Francofolies. Autant de secteurs qui ont été directement impactés par la crise sanitaire en 2020 et 2021. A l'arrêt pour le moment, elle est prête à redémarrer dès que la situation le permettra. Implantée dans le zoning de la Sucrerie à Frasnes-lez-Anvaing, la seconde est spécialisée dans l'automatisation industrielle (robotique, machines de production, centrales à béton, armoires électriques). Elle a aussi subi de plein fouet la pandémie et a enregistré une baisse sévère de son chiffre d'affaires, de l'ordre de 70%. Toutefois, elle observe un regain d'activités depuis le début de l'année et envisage les mois qui viennent avec confiance. D'autant que ses activités s'inscrivent à merveille dans le cadre de l'Industrie du futur. Ce projet porté par Digital Wallonia a pour objectif d'accélérer la transition des entreprises industrielles wallonnes vers l'industrie 4.0. Rien qu'en Région wallonne, le marché offre encore un beau potentiel de croissance pour V W Automation si l'on sait que quelque 2.200 entreprises manufacturières employant au moins 10 ETP (équivalents temps plein) y ont été identifiées. C'est l'une des caractéristiques des Gazelles, elles galopent vite. Et bon nombre d'entre elles font leur entrée dans nos classements bien avant de célébrer leur dixième anniversaire. Pour cette vingtième édition, c'est le cas pour 13 entreprises. A l'exception de notre lauréate fondée en 1983 et du distributeur de matériel et mobilier de bureau Belseco (1990) connu sous le nom de Deroanne, toutes les sociétés ont été lancées après l'an 2000. Ici aussi, c'est la diversité des activités qui prime. La biotechnologie côtoie le transport ou l'électricité la mécanique de précision. Parmi elles s'est glissée Fly-In (2G Projects) qui se targue, à Liège Airport, de proposer le plus large simulateur de chute libre au monde. De quoi donner des ailes aux Gazelles pour s'envoler vers de nouveaux défis et ambitionner de gagner les catégories des moyennes et grandes entreprises.