V W Automation est née en 2012 dans un garage, plus précisément dans une ferme à Ghislenghien, quand Jean-Louis Verbaert et Thibaut Walravens créent V W Automatique - qui passera à Automation fin 2016 - au départ des initiales de leur patronyme. Au début, le duo commence à fabriquer des armoires électriques et travaille sur divers projets dans le domaine de l'automatisation pour différents secteurs industriels. La sauce prend et, assez rapidement, la jeune entreprise fournit ses services à de plus grandes. Conséquence, le conteneur qui avait pris place dans la cour de la ferme devient trop petit pour accompagner leur croissance. V W Automation déménage alors à quelques kilomètres de là, dans le zoning de la Sucrerie à Frasnes-lez-Anvaing. Elle connaît ensuite une belle progression, qui lui vaut de désormais figurer au top des petites entreprises hainuyères.

Parmi ses spécialités, on pointera l'automation, la robotique, les machines de production, les centrales à béton et les armoires électriques.

L'an dernier, la société a subi une baisse de son volume de travail. "L'un de nos clients actifs dans l'aéronautique a vu son chiffre d'affaires baisser de 70%, explique Benoît Sergent, project manager. Nous lui fournissons des armoires électriques. Cela nous a fatalement impactés. V W Automation est active dans l'automatisation industrielle. Nous pouvons développer des applications spécifiques, moderniser des installations existantes ou réaliser des machines de production complète. Nous travaillons aussi bien pour des grands groupes internationaux que pour des PME, voire des TPE. L'un de nos atouts est notre capacité à mener un projet de A à Z, de la conception à la mise en service en passant par le développement et la fabrication de machines de production."

Industrie 4.0

V W Automation est présente dans le Benelux ainsi que dans le nord de la France. Elle s'appuie sur une vingtaine de collaborateurs. Ses activités s'inscrivent à merveille dans le cadre de l'Industrie du futur. Ce projet porté par Digital Wallonia a pour objectif d'accélérer la transition des entreprises industrielles wallonnes vers l'industrie 4.0. Rien qu'en Région wallonne, le marché offre encore un beau potentiel de croissance pour notre lauréate si l'on sait que quelque 2.200 entreprises manufacturières employant au moins 10 ETP (équivalents temps plein) y ont été identifiées. L'entreprise hainuyère est d'ailleurs soutenue par la Région wallonne via la Socaris qui a pris une participation de 25% au capital.

"Nous remarquons que l'activité reprend, observe Benoît Sergent. Nous recevons de plus en plus de demandes. Notre objectif, dans les années qui viennent, est de poursuivre sur la même voie en privilégiant la qualité et le service. V W Automation a la chance de pouvoir compter une équipe jeune, compétente, disponible et qui croit en l'avenir." En misant sur les nouvelles technologies, V W Automation démontre à chacune de ses réalisations que l'industrie est loin d'avoir dit son dernier mot en Wallonie, en Belgique et en Europe. Soit ses marchés d'aujourd'hui et de demain.

V W Automation est née en 2012 dans un garage, plus précisément dans une ferme à Ghislenghien, quand Jean-Louis Verbaert et Thibaut Walravens créent V W Automatique - qui passera à Automation fin 2016 - au départ des initiales de leur patronyme. Au début, le duo commence à fabriquer des armoires électriques et travaille sur divers projets dans le domaine de l'automatisation pour différents secteurs industriels. La sauce prend et, assez rapidement, la jeune entreprise fournit ses services à de plus grandes. Conséquence, le conteneur qui avait pris place dans la cour de la ferme devient trop petit pour accompagner leur croissance. V W Automation déménage alors à quelques kilomètres de là, dans le zoning de la Sucrerie à Frasnes-lez-Anvaing. Elle connaît ensuite une belle progression, qui lui vaut de désormais figurer au top des petites entreprises hainuyères. Parmi ses spécialités, on pointera l'automation, la robotique, les machines de production, les centrales à béton et les armoires électriques. L'an dernier, la société a subi une baisse de son volume de travail. "L'un de nos clients actifs dans l'aéronautique a vu son chiffre d'affaires baisser de 70%, explique Benoît Sergent, project manager. Nous lui fournissons des armoires électriques. Cela nous a fatalement impactés. V W Automation est active dans l'automatisation industrielle. Nous pouvons développer des applications spécifiques, moderniser des installations existantes ou réaliser des machines de production complète. Nous travaillons aussi bien pour des grands groupes internationaux que pour des PME, voire des TPE. L'un de nos atouts est notre capacité à mener un projet de A à Z, de la conception à la mise en service en passant par le développement et la fabrication de machines de production." V W Automation est présente dans le Benelux ainsi que dans le nord de la France. Elle s'appuie sur une vingtaine de collaborateurs. Ses activités s'inscrivent à merveille dans le cadre de l'Industrie du futur. Ce projet porté par Digital Wallonia a pour objectif d'accélérer la transition des entreprises industrielles wallonnes vers l'industrie 4.0. Rien qu'en Région wallonne, le marché offre encore un beau potentiel de croissance pour notre lauréate si l'on sait que quelque 2.200 entreprises manufacturières employant au moins 10 ETP (équivalents temps plein) y ont été identifiées. L'entreprise hainuyère est d'ailleurs soutenue par la Région wallonne via la Socaris qui a pris une participation de 25% au capital. "Nous remarquons que l'activité reprend, observe Benoît Sergent. Nous recevons de plus en plus de demandes. Notre objectif, dans les années qui viennent, est de poursuivre sur la même voie en privilégiant la qualité et le service. V W Automation a la chance de pouvoir compter une équipe jeune, compétente, disponible et qui croit en l'avenir." En misant sur les nouvelles technologies, V W Automation démontre à chacune de ses réalisations que l'industrie est loin d'avoir dit son dernier mot en Wallonie, en Belgique et en Europe. Soit ses marchés d'aujourd'hui et de demain.