La crise sanitaire nous a privés cette année de la traditionnelle soirée bruxelloise qui met à l'honneur les Gazelles nationales. Fors la soirée, le palmarès demeure. Un palmarès qui couronne une longue course commencée en début d'année à Bruxelles et qui s'est achevée à la mi-mars. Tout au long de ces deux mois, les Gazelles provinciales ont été mises à l'honneur dans trois catégories : grande, moyenne et petite. Au total, outre les trois lauréates bruxelloises, 30 Gazelles, réparties à égalité entre la Wallonie et la Flandre, ont été récompensées du titre d'ambassadrice. Le trophée national distingue les entreprises belges qui ont affiché la plus forte croissance lors de ces cinq dernières années (2014-2018).

Nous avons donc six ambassadrices nationales: trois wallonnes et trois flamandes - dont vous pouvez retrouver le portrait détaillé dans le Guide des Gazelles Trends-Tendances proposé cette semaine avec votre magazine. Ce dernier reprend également l'ensemble des articles et classements complets pour toutes les provinces du pays, tant pour la Wallonie que pour la Flandre, ainsi que Bruxelles.

Championnes liégeoises

Après le Brabant wallon qui plaçait deux représentantes dans le tiercé national en 2019 avec Wilink Insurance (grande) et Odoo (moyenne) et le Hainaut en 2018 avec VDW Trans (moyenne) et iTeos Therapeutics (petite), c'est au tour de la province de Liège de recueillir les lauriers avec Afelio (moyenne) et Wikipower (petite). Pour les grandes entreprises, le Brabant wallon conserve le titre pour la troisième année consécutive : après IBA (2018) et Wilink Insurance l'an dernier, c'est en effet EASI qui est primée. Basée à Nivelles, cette société qui a fêté ses 20 ans en 2019 est active dans le secteur informatique. EASI édite et distribue ses propres solutions, tels que son logiciel de gestion comptable, Adfinity, ou encore SmartSales, son application pour les représentants et les équipes de vente. Première cette année, EASI était septième en 2019.

Dans les catégories suivantes - moyennes et petites - on retrouve deux championnes liégeoises : Afelio et Wikipower, situés au coeur de la Cité ardente à un kilomètre à vol d'oiseau l'une de l'autre. La première, filiale du groupe NRB, conçoit, développe et implémente des applications web et mobiles à haute valeur ajoutée, pilotées par l'expérience utilisateur. Fondée en 2013, elle a rapidement rejoint le top des Gazelles tant provinciales que nationales grâce à une solide progression annuelle à deux chiffres (15%) et au soutien du groupe NRB et de ses réseaux bien implantés localement et nationalement. La seconde, lancée en 2011, se positionne dans le secteur de l'énergie auquel elle vient d'ajouter les télécoms. Elle réalise des achats groupés en énergie, combustibles et technologies durables. En outre, Wikipower a également lancé un e-comparateur des tarifs de l'énergie à destination des ménages belges. Après le marché national, elle prospecte désormais les marchés français, espagnol et italien avec l'objectif d'y rééditer les performances qui lui ont permis de décrocher son titre.

LODE PEETERS, CEO de Tobiana., kris van exel
LODE PEETERS, CEO de Tobiana. © kris van exel

Gazelles bruxelloises et flamandes

Si elles ne concourent pas au national, mentionnons quand même le trio de Gazelles bruxelloises qui se sont illustrées ces cinq dernières années. Il est composé de Hudson Belgium (grandes), Nalys (moyennes) et Maisons Compère (petites). Les deux premières sont actives dans un secteur qui ne cesse de se développer d'année en année dans la capitale : la consultance. La troisième évolue dans un tout autre domaine : la construction. Hudson Belgium a été reprise il y a deux ans par Ivan De Witte qui l'avait créée il y a plus de 30 ans sous le nom de De Witte & Morel. En 2001, il l'avait cédée à l'américain TMP qui l'avait scindée en deux entités distinctes : le site d'offres d'emploi Monster et le bureau de consultance HR Hudson. C'est à l'occasion d'un management buy out que Hudson Belgium est revenue dans le giron belge et s'est donc retrouvée ambassadrice. Nalys, la lauréate dans la catégorie des entreprises moyennes, est une société de conseils en ingénierie fondée en 2011. Elle propose ses solutions technologiques à de nombreuses industries. Elle est particulièrement active auprès des entreprises pharmaceutiques et biotechnologiques. L'ambassadrice des petites Gazelles, Maisons Compère, née en 2013, a trouvé sa voie dans une niche : la construction de maisons au budget parfaitement maîtrisé.

En Flandre, les trois lauréates de cette 19e édition sont Tobania, ESAS 3 Services et Cyborn. Active dans le numérique, secteur dans lequel se distinguent de plus en plus de Gazelles, Tobania se profile comme un leader en business et technology consulting. Basée à Strombeek- Bever, elle a triplé son chiffre d'affaires entre 2014 et 2018 passant de 26 à plus de 80 millions d'euros et quintuplé ses effectifs qui ont bondi d'une centaine à 500 collaborateurs équivalent temps plein. Chez les entreprises moyennes, c'est l'anversoise ESAS 3 Services, localisée à Wilrijk, qui a été mise à l'honneur. Fournisseuse de services informatiques, l'entreprise a combiné croissance organique et acquisitions pour alimenter son développement qui, dans l'avenir, passera de plus en plus par l'international. Enfin, Cyborn, ambassadrice provinciale l'an dernier pour la province d'Anvers, est ceinte cette année des lauriers nationaux. Implanté à Borgerhout, ce studio développe des projets de films d'animation en 3D, d'applis et de jeux en réalité virtuelle et augmentée.

Gazelles technologiques

Vingt entreprises, que vous découvrirez dans les pages qui suivent, ont été classées pour chaque catégorie en Wallonie. Au total, ce sont donc 60 grandes, moyennes et petites entreprises qui figurent au tableau d'honneur national. Parmi elles, on recense 21 sociétés liégeoises, 19 hainuyères, 13 brabançonnes, 5 namuroises et 2 luxembourgeoises. Avec 40 entreprises, les deux grands pôles économiques wallons représentent les deux tiers des Gazelles et ne perdent que deux représentantes par rapport à 2019. Le Brabant wallon et Namur en gagnent chacune une. La province de Luxembourg, quant à elle, demeure année après année d'une remarquable stabilité avec deux Gazelles au final.

Comme à l'accoutumée, nos classements illustrent la diversité des entreprises à forte croissance. Tout au plus observe-t-on la confirmation d'une tendance qui se dessine depuis quelques années avec l'émergence de Gazelles de plus en plus technologiques. C'est le cas de nos trois lauréates, mais on peut également pointer CluePoints, Exxoss, iTeos Therapeutics, Odoo, Wavenet, AMOS, Diagenode, NRB ou encore SOA People. Elles se glissent au sein de valeurs sûres dont certaines sont présentes depuis des années au faîte de nos divers classements telles que TRBA, Louyet, Garage Piret, le groupe Nonet, Duo Catering ou encore VDW Trans.

La crise sanitaire nous a privés cette année de la traditionnelle soirée bruxelloise qui met à l'honneur les Gazelles nationales. Fors la soirée, le palmarès demeure. Un palmarès qui couronne une longue course commencée en début d'année à Bruxelles et qui s'est achevée à la mi-mars. Tout au long de ces deux mois, les Gazelles provinciales ont été mises à l'honneur dans trois catégories : grande, moyenne et petite. Au total, outre les trois lauréates bruxelloises, 30 Gazelles, réparties à égalité entre la Wallonie et la Flandre, ont été récompensées du titre d'ambassadrice. Le trophée national distingue les entreprises belges qui ont affiché la plus forte croissance lors de ces cinq dernières années (2014-2018). Nous avons donc six ambassadrices nationales: trois wallonnes et trois flamandes - dont vous pouvez retrouver le portrait détaillé dans le Guide des Gazelles Trends-Tendances proposé cette semaine avec votre magazine. Ce dernier reprend également l'ensemble des articles et classements complets pour toutes les provinces du pays, tant pour la Wallonie que pour la Flandre, ainsi que Bruxelles. Après le Brabant wallon qui plaçait deux représentantes dans le tiercé national en 2019 avec Wilink Insurance (grande) et Odoo (moyenne) et le Hainaut en 2018 avec VDW Trans (moyenne) et iTeos Therapeutics (petite), c'est au tour de la province de Liège de recueillir les lauriers avec Afelio (moyenne) et Wikipower (petite). Pour les grandes entreprises, le Brabant wallon conserve le titre pour la troisième année consécutive : après IBA (2018) et Wilink Insurance l'an dernier, c'est en effet EASI qui est primée. Basée à Nivelles, cette société qui a fêté ses 20 ans en 2019 est active dans le secteur informatique. EASI édite et distribue ses propres solutions, tels que son logiciel de gestion comptable, Adfinity, ou encore SmartSales, son application pour les représentants et les équipes de vente. Première cette année, EASI était septième en 2019. Dans les catégories suivantes - moyennes et petites - on retrouve deux championnes liégeoises : Afelio et Wikipower, situés au coeur de la Cité ardente à un kilomètre à vol d'oiseau l'une de l'autre. La première, filiale du groupe NRB, conçoit, développe et implémente des applications web et mobiles à haute valeur ajoutée, pilotées par l'expérience utilisateur. Fondée en 2013, elle a rapidement rejoint le top des Gazelles tant provinciales que nationales grâce à une solide progression annuelle à deux chiffres (15%) et au soutien du groupe NRB et de ses réseaux bien implantés localement et nationalement. La seconde, lancée en 2011, se positionne dans le secteur de l'énergie auquel elle vient d'ajouter les télécoms. Elle réalise des achats groupés en énergie, combustibles et technologies durables. En outre, Wikipower a également lancé un e-comparateur des tarifs de l'énergie à destination des ménages belges. Après le marché national, elle prospecte désormais les marchés français, espagnol et italien avec l'objectif d'y rééditer les performances qui lui ont permis de décrocher son titre. Si elles ne concourent pas au national, mentionnons quand même le trio de Gazelles bruxelloises qui se sont illustrées ces cinq dernières années. Il est composé de Hudson Belgium (grandes), Nalys (moyennes) et Maisons Compère (petites). Les deux premières sont actives dans un secteur qui ne cesse de se développer d'année en année dans la capitale : la consultance. La troisième évolue dans un tout autre domaine : la construction. Hudson Belgium a été reprise il y a deux ans par Ivan De Witte qui l'avait créée il y a plus de 30 ans sous le nom de De Witte & Morel. En 2001, il l'avait cédée à l'américain TMP qui l'avait scindée en deux entités distinctes : le site d'offres d'emploi Monster et le bureau de consultance HR Hudson. C'est à l'occasion d'un management buy out que Hudson Belgium est revenue dans le giron belge et s'est donc retrouvée ambassadrice. Nalys, la lauréate dans la catégorie des entreprises moyennes, est une société de conseils en ingénierie fondée en 2011. Elle propose ses solutions technologiques à de nombreuses industries. Elle est particulièrement active auprès des entreprises pharmaceutiques et biotechnologiques. L'ambassadrice des petites Gazelles, Maisons Compère, née en 2013, a trouvé sa voie dans une niche : la construction de maisons au budget parfaitement maîtrisé. En Flandre, les trois lauréates de cette 19e édition sont Tobania, ESAS 3 Services et Cyborn. Active dans le numérique, secteur dans lequel se distinguent de plus en plus de Gazelles, Tobania se profile comme un leader en business et technology consulting. Basée à Strombeek- Bever, elle a triplé son chiffre d'affaires entre 2014 et 2018 passant de 26 à plus de 80 millions d'euros et quintuplé ses effectifs qui ont bondi d'une centaine à 500 collaborateurs équivalent temps plein. Chez les entreprises moyennes, c'est l'anversoise ESAS 3 Services, localisée à Wilrijk, qui a été mise à l'honneur. Fournisseuse de services informatiques, l'entreprise a combiné croissance organique et acquisitions pour alimenter son développement qui, dans l'avenir, passera de plus en plus par l'international. Enfin, Cyborn, ambassadrice provinciale l'an dernier pour la province d'Anvers, est ceinte cette année des lauriers nationaux. Implanté à Borgerhout, ce studio développe des projets de films d'animation en 3D, d'applis et de jeux en réalité virtuelle et augmentée. Vingt entreprises, que vous découvrirez dans les pages qui suivent, ont été classées pour chaque catégorie en Wallonie. Au total, ce sont donc 60 grandes, moyennes et petites entreprises qui figurent au tableau d'honneur national. Parmi elles, on recense 21 sociétés liégeoises, 19 hainuyères, 13 brabançonnes, 5 namuroises et 2 luxembourgeoises. Avec 40 entreprises, les deux grands pôles économiques wallons représentent les deux tiers des Gazelles et ne perdent que deux représentantes par rapport à 2019. Le Brabant wallon et Namur en gagnent chacune une. La province de Luxembourg, quant à elle, demeure année après année d'une remarquable stabilité avec deux Gazelles au final. Comme à l'accoutumée, nos classements illustrent la diversité des entreprises à forte croissance. Tout au plus observe-t-on la confirmation d'une tendance qui se dessine depuis quelques années avec l'émergence de Gazelles de plus en plus technologiques. C'est le cas de nos trois lauréates, mais on peut également pointer CluePoints, Exxoss, iTeos Therapeutics, Odoo, Wavenet, AMOS, Diagenode, NRB ou encore SOA People. Elles se glissent au sein de valeurs sûres dont certaines sont présentes depuis des années au faîte de nos divers classements telles que TRBA, Louyet, Garage Piret, le groupe Nonet, Duo Catering ou encore VDW Trans.