Le trophée aime décidément bien le Brabant wallon. Pour la troisième année consécutive, la jeune province est à l'honneur. Après deux néolouvanistes, IBA en 2018 et Wilink en 2019, c'est une nivelloise qui décroche le titre d'ambassadrice pour les grandes entreprises wallonnes : EASI, qui figurait déjà dans notre classement l'an dernier à la septième place. Elle devance la lauréate liégeoise Meurens Natural, qui ne cesse de progresser d'année en année. En 2018, elle était 14e, et huitième en 2019. Gageons qu'elle figurera parmi les potentielles favorites pour le millésime 2021. En troisième place, on retrouve CL Warneton qui occupait déjà cette position en 2019.

Easi est une habituée des podiums qu'elle truste à divers titres.

Lauréate nationale, EASI est une habituée des podiums qu'elle truste à divers titres. Entreprise de l'année 2019, elle a été élue en mars dernier pour la sixième fois d'affilée " Best Workplace " en Belgique, dans la catégorie des entreprises occupant moins de 500 collaborateurs. Fondée en 1999 par Salvatore Curaba, EASI a enregistré croissance annuelle de l'ordre de 15%. En 2018, son chiffre d'affaires s'élevait à 34 millions contre une vingtaine en 2014. Elle emploie aujourd'hui 275 personnes qui se répartissent dans les cinq sites qu'elle possède en Belgique (Nivelles, Gand, Louvain, Genk et Liège). Déjà active aux Pays-Bas, au grand-duché de Luxembourg et à Paris, elle compte accentuer sa présence à l'étranger dans les années qui viennent et ainsi remplir l'objectif qu'elle s'est fixé : doubler de taille d'ici cinq ans.

Diversité naturelle

Cette année, la répartition des Gazelles est remarquablement équilibrée entre le Hainaut à l'ouest, Liège à l'est et les provinces du Brabant wallon, de Namur et du Luxembourg au milieu. Soit trois bassins dont la population est comparable. Le Hainaut compte sept représentantes pour six à Liège, cinq au Brabant wallon et une pour Namur ainsi que le Luxembourg. Point intéressant à noter également : les Gazelles se renouvellent. Si l'on retrouve des habituées, comme le trio de tête, ou de solides compétitrices telles que FN Herstal et SOA People, qui grimpe de la 16e à la sixième place en un an, ce ne sont pas moins d'une douzaine de nouvelles Gazelles qui se classent cette année dans le top 20.

Parmi ces entreprises, on peut pointer notamment la luxembourgeoise Pierret Project, filiale en charge des chantiers du fabricant de châssis Groupe Pierret, ainsi que la namuroise Nonet. Deux entreprises familiales qui se sont déjà distinguées par le passé et qui font montre d'une belle constance. Enfin, le tableau offre une belle diversité en termes de secteur. On y croise aussi bien des sociétés informatiques que des garages, des entreprises générales que des firmes agroalimentaires. Les Gazelles courent souvent ensemble mais chacune d'elle est unique et son rythme de croissance spécifique...

pg
© pg
Le trophée aime décidément bien le Brabant wallon. Pour la troisième année consécutive, la jeune province est à l'honneur. Après deux néolouvanistes, IBA en 2018 et Wilink en 2019, c'est une nivelloise qui décroche le titre d'ambassadrice pour les grandes entreprises wallonnes : EASI, qui figurait déjà dans notre classement l'an dernier à la septième place. Elle devance la lauréate liégeoise Meurens Natural, qui ne cesse de progresser d'année en année. En 2018, elle était 14e, et huitième en 2019. Gageons qu'elle figurera parmi les potentielles favorites pour le millésime 2021. En troisième place, on retrouve CL Warneton qui occupait déjà cette position en 2019. Lauréate nationale, EASI est une habituée des podiums qu'elle truste à divers titres. Entreprise de l'année 2019, elle a été élue en mars dernier pour la sixième fois d'affilée " Best Workplace " en Belgique, dans la catégorie des entreprises occupant moins de 500 collaborateurs. Fondée en 1999 par Salvatore Curaba, EASI a enregistré croissance annuelle de l'ordre de 15%. En 2018, son chiffre d'affaires s'élevait à 34 millions contre une vingtaine en 2014. Elle emploie aujourd'hui 275 personnes qui se répartissent dans les cinq sites qu'elle possède en Belgique (Nivelles, Gand, Louvain, Genk et Liège). Déjà active aux Pays-Bas, au grand-duché de Luxembourg et à Paris, elle compte accentuer sa présence à l'étranger dans les années qui viennent et ainsi remplir l'objectif qu'elle s'est fixé : doubler de taille d'ici cinq ans. Cette année, la répartition des Gazelles est remarquablement équilibrée entre le Hainaut à l'ouest, Liège à l'est et les provinces du Brabant wallon, de Namur et du Luxembourg au milieu. Soit trois bassins dont la population est comparable. Le Hainaut compte sept représentantes pour six à Liège, cinq au Brabant wallon et une pour Namur ainsi que le Luxembourg. Point intéressant à noter également : les Gazelles se renouvellent. Si l'on retrouve des habituées, comme le trio de tête, ou de solides compétitrices telles que FN Herstal et SOA People, qui grimpe de la 16e à la sixième place en un an, ce ne sont pas moins d'une douzaine de nouvelles Gazelles qui se classent cette année dans le top 20. Parmi ces entreprises, on peut pointer notamment la luxembourgeoise Pierret Project, filiale en charge des chantiers du fabricant de châssis Groupe Pierret, ainsi que la namuroise Nonet. Deux entreprises familiales qui se sont déjà distinguées par le passé et qui font montre d'une belle constance. Enfin, le tableau offre une belle diversité en termes de secteur. On y croise aussi bien des sociétés informatiques que des garages, des entreprises générales que des firmes agroalimentaires. Les Gazelles courent souvent ensemble mais chacune d'elle est unique et son rythme de croissance spécifique...