Depuis sa création en 1999 par Salvatore Curaba et Christian Castelain à Zaventem, EASI ne cesse de croître et de récolter trophées et louanges récompensant ses résultats et une culture d'entreprise qui met en avant l'humain. Ambassadrice provinciale et nationale l'an dernier, il est finalement somme toute assez logique de la retrouver Supergazelle du Brabant wallon où se situe aujourd'hui son siège social. Active dans le secteur informatique, EASI édite et distribue ses propres solutions telles que son logiciel de gestion comptable, Adfinity, ou encore SmartSales, son application...

Depuis sa création en 1999 par Salvatore Curaba et Christian Castelain à Zaventem, EASI ne cesse de croître et de récolter trophées et louanges récompensant ses résultats et une culture d'entreprise qui met en avant l'humain. Ambassadrice provinciale et nationale l'an dernier, il est finalement somme toute assez logique de la retrouver Supergazelle du Brabant wallon où se situe aujourd'hui son siège social. Active dans le secteur informatique, EASI édite et distribue ses propres solutions telles que son logiciel de gestion comptable, Adfinity, ou encore SmartSales, son application pour les représentants et les équipes de vente. Outre ses quartiers généraux implantés à Nivelles, elle dispose de bureaux à Gand, Genk, Liège et Louvain ainsi qu'à 's-Hertogenbosch (Pays-Bas), Luxembourg et Paris. Notre Supergazelle affiche une belle santé et traverse globalement cette crise sans trop de dommages. "Parmi les points positifs que nous pouvons retenir de 2020, je note d'abord le recrutement de 80 personnes qui porte nos effectifs à 320 collaborateurs, souligne Jean- François Herremans qui dirige l'entreprise depuis 2019 avec Thomas Van Eeckhout, le premier s'occupant de la partie francophone du pays, le second de la néerlandophone. Ensuite, notre chiffre d'affaires a progressé de 16% (CA 2019: 39 millions). Nous avons également augmenté notre portefeuille clients, notamment dans le domaine de la cybersécurité qui se développe bien. Toutefois, certains secteurs pour lesquels nous travaillons, comme l'aéronautique, ont été impactés." Si EASI a bien performé l'an dernier, elle le doit à ses produits ainsi qu'à son capital humain qu'il a fallu préserver en ces temps difficiles. "L'humain c'est l'ADN de la société, confirme le CEO. Il nous a fallu maintenir notre culture d'entreprise alors que nous avons basculé totalement en télétravail. Nous avons réfléchi à acquérir les bons réflexes à distance. Par ailleurs, il a également été important de veiller à conserver un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle." Un défi qui a été relevé, vu les résultats. Mais des défis, pour cette année, il en est d'autres qui se profilent au menu d'EASI, afin d'alimenter la croissance. "Nous allons lancer de nouvelles choses, poursuit Jean-François Herremans. Nous allons, par exemple, proposer des solutions comptables pour le public (communes, CPAS, zones de police). Par ailleurs, nous allons créer une nouvelle business unit dédiée à la business intelligence. Et surtout, garder cette culture d'entreprise et la proximité avec l'ensemble de nos collaborateurs répartis sur différents sites." Solidement implantée sur le marché national, EASI peut maintenant déployer ses ailes à l'international et atteindre l'objectif fixé pour 2025: doubler sa taille. Et accessoirement décrocher de nouveaux trophées.