L'information a été communiquée à Sudpresse par la porte-parole du groupe, Véronique Hustin, qui précise que son administrateur-délégué, Roland Jost, fait partie des trois personnes placées en détention préventive. Le parquet fédéral a confirmé dans la soirée au quotidien La Dernière Heure que celui-ci avait d'ailleurs été inculpé.

Selon la DH, Roland Jost est écroué à la prison de Marche-en-Famenne et est visé de neuf chefs d'inculpation: "dirigeant d'une organisation criminelle, traite d'êtres humains, blanchiment, faux et usage de faux social, escroquerie en droit pénal social, absence de déclaration immédiate à l'emploi, déclarations inexactes ou incomplètes concernant les cotisations sociales, non-paiement des cotisations à l'ONSS, défaut de paiement de la rémunération en tant qu'employeur".

Quatre personnes, en tout, avaient été interpellées en marge des perquisitions, dont, aux côtés du patron, la directrice des ressources humaines, le secrétaire général et un administrateur, écrit le journal.

L'information a été communiquée à Sudpresse par la porte-parole du groupe, Véronique Hustin, qui précise que son administrateur-délégué, Roland Jost, fait partie des trois personnes placées en détention préventive. Le parquet fédéral a confirmé dans la soirée au quotidien La Dernière Heure que celui-ci avait d'ailleurs été inculpé. Selon la DH, Roland Jost est écroué à la prison de Marche-en-Famenne et est visé de neuf chefs d'inculpation: "dirigeant d'une organisation criminelle, traite d'êtres humains, blanchiment, faux et usage de faux social, escroquerie en droit pénal social, absence de déclaration immédiate à l'emploi, déclarations inexactes ou incomplètes concernant les cotisations sociales, non-paiement des cotisations à l'ONSS, défaut de paiement de la rémunération en tant qu'employeur". Quatre personnes, en tout, avaient été interpellées en marge des perquisitions, dont, aux côtés du patron, la directrice des ressources humaines, le secrétaire général et un administrateur, écrit le journal.