Facebook a vu son bénéfice net bondir de 166% à 2,4 milliards de dollars, tandis que son chiffre d'affaires grimpait de 56% à 7 milliards de dollars, dépassant ainsi les attentes des analystes. Facebook a parallèlement continué à augmenter son nombre d'utilisateurs, qui atteignait 1,79 milliard fin septembre, contre 1,71 milliard trois mois plus tôt. Et malgré les craintes récurrentes sur la concurrence représentée par d'autres services, à commencer par la messagerie Snapchat très populaire auprès des adolescents et jeunes adultes, le plus grand réseau social mondial continue de voir 66% de ses utilisateurs interagir avec lui quotidiennement, un niveau stable par rapport aux deux trimestres précédents. La publicité mobile reste le principal moteur du groupe: elle représentait à nouveau ce trimestre 84% des recettes publicitaires totales, qui affichent une hausse de 59% à 6,8 milliards de dollars. Ces résultats étaient accueillis plutôt froidement à la Bourse de New York, où l'action Facebook progressait de seulement 0,18% à 127,40 dollars vers 20H40 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture. (Belga)