Environ 1.100 travailleurs de Belgacom et de Connectimmo, une filiale qui gère le patrimoine immobilier, travaillent dans le StroBuilding de la rue Lebeau à Bruxelles. Depuis 2011, le groupe Immobel tente de mettre la main sur l'immeuble, estimé à une valeur entre 45 et 50 millions d'euros.

Selon De Morgen, Immobel a reçu il y a deux ans les plans techniques du bâtiment. La société travaille depuis lors en toute discrétion sur un projet le transformant en maison de repos luxueuse équipée de 300 flats. Les autres acheteurs potentiels n'auraient pas été mis au courant.

Environ 1.100 travailleurs de Belgacom et de Connectimmo, une filiale qui gère le patrimoine immobilier, travaillent dans le StroBuilding de la rue Lebeau à Bruxelles. Depuis 2011, le groupe Immobel tente de mettre la main sur l'immeuble, estimé à une valeur entre 45 et 50 millions d'euros. Selon De Morgen, Immobel a reçu il y a deux ans les plans techniques du bâtiment. La société travaille depuis lors en toute discrétion sur un projet le transformant en maison de repos luxueuse équipée de 300 flats. Les autres acheteurs potentiels n'auraient pas été mis au courant.