Mais comment arriver à faire harmonieusement la part des choses entre travail au bureau et boulot à la maison ? Robert Half exhorte les managers et autres dirigeants à intégrer dans la culture de leur entreprise le travail hybride, à savoir la combinaison du travail au bureau et à domicile, et à apporter leur soutien aux employés qui peinent parfois à jongler avec ces deux mondes.

Aller travailler oui mais avec un sentiment de sécurité

Certains avaient hâte, d'autres moins, mais avec la fin de l'obligation de télétravailler, les bureaux se remplissent à nouveau et les collègues se retrouvent. Formidable direz-vous oui mais avec prudence ! Les mesures ont été assouplies, les personnes sont désormais pour la plupart vaccinées, mais le virus rôde toujours. C'est pourquoi il est important, pour Robert Half, que toutes les directives ou mesures visant à garantir le travail au bureau, comme étant le plus sûr possible, soient revues et modifiées.

Miser sur les formations et le renouvellement

Une des grandes gagnantes des confinements et du télétravail qui en a découlé est... la digitalisation. Les entreprises, qui n'y étaient pas préparées, ont dû improviser et se lancer dans la mêlée, tandis que pour les autres entreprises, cette digitalisation a pris de l'ampleur et s'est développée. Mais qui dit ampleur et développement, dit compétences techniques et numériques indispensables. Et si les embauches sont aux abonnés absents faute de reprise immédiate de l'économie, il faut alors miser sur l'amélioration (upskilling) ou le renouvellement (reskilling) des compétences en interne.

"En tant qu'employeur, il est avantageux de donner aux employés la possibilité d'élargir ou de modifier leurs compétences. Il est également important de stimuler le bon état d'esprit des collaborateurs afin qu'ils soient prêts à se perfectionner ou à se renouveler afin de construire une carrière durable", déclare Cédric Desmet, Associate Director chez Robert Half.

Réfléchir au concept de home office

Le télétravail diminuera à l'avenir mais ne disparaitra pas. Dès lors, il n'est pas superflu pour les employeurs, soucieux du bien-être et du confort de leurs collaborateurs, de pense à investir dans du matériel adéquat et ergonomique à placer... au domicile de leurs collaborateurs. Ainsi ils seront aussi bien installés au bureau que chez eux.

"En tant qu'employeur, il est bon de réfléchir avec les employés à leur home office : penser à la meilleure façon d'aménager leur bureau à domicile, par exemple, ou ce qu'ils peuvent faire s'ils n'ont pas la place de s'asseoir dans une pièce fermée. En leur fournissant les bons outils ou les bonnes idées, les employeurs peuvent contribuer à améliorer l'environnement de travail à domicile", conclut Cédric Desmet.

Mais comment arriver à faire harmonieusement la part des choses entre travail au bureau et boulot à la maison ? Robert Half exhorte les managers et autres dirigeants à intégrer dans la culture de leur entreprise le travail hybride, à savoir la combinaison du travail au bureau et à domicile, et à apporter leur soutien aux employés qui peinent parfois à jongler avec ces deux mondes.Aller travailler oui mais avec un sentiment de sécuritéCertains avaient hâte, d'autres moins, mais avec la fin de l'obligation de télétravailler, les bureaux se remplissent à nouveau et les collègues se retrouvent. Formidable direz-vous oui mais avec prudence ! Les mesures ont été assouplies, les personnes sont désormais pour la plupart vaccinées, mais le virus rôde toujours. C'est pourquoi il est important, pour Robert Half, que toutes les directives ou mesures visant à garantir le travail au bureau, comme étant le plus sûr possible, soient revues et modifiées.Miser sur les formations et le renouvellementUne des grandes gagnantes des confinements et du télétravail qui en a découlé est... la digitalisation. Les entreprises, qui n'y étaient pas préparées, ont dû improviser et se lancer dans la mêlée, tandis que pour les autres entreprises, cette digitalisation a pris de l'ampleur et s'est développée. Mais qui dit ampleur et développement, dit compétences techniques et numériques indispensables. Et si les embauches sont aux abonnés absents faute de reprise immédiate de l'économie, il faut alors miser sur l'amélioration (upskilling) ou le renouvellement (reskilling) des compétences en interne."En tant qu'employeur, il est avantageux de donner aux employés la possibilité d'élargir ou de modifier leurs compétences. Il est également important de stimuler le bon état d'esprit des collaborateurs afin qu'ils soient prêts à se perfectionner ou à se renouveler afin de construire une carrière durable", déclare Cédric Desmet, Associate Director chez Robert Half. Réfléchir au concept de home officeLe télétravail diminuera à l'avenir mais ne disparaitra pas. Dès lors, il n'est pas superflu pour les employeurs, soucieux du bien-être et du confort de leurs collaborateurs, de pense à investir dans du matériel adéquat et ergonomique à placer... au domicile de leurs collaborateurs. Ainsi ils seront aussi bien installés au bureau que chez eux. "En tant qu'employeur, il est bon de réfléchir avec les employés à leur home office : penser à la meilleure façon d'aménager leur bureau à domicile, par exemple, ou ce qu'ils peuvent faire s'ils n'ont pas la place de s'asseoir dans une pièce fermée. En leur fournissant les bons outils ou les bonnes idées, les employeurs peuvent contribuer à améliorer l'environnement de travail à domicile", conclut Cédric Desmet.