La Cour européenne de justice a ordonné mardi un réexamen d'un arrêt rendu par son tribunal de première instance relatif à l'appellation "Bud", que se disputent le géant belgo-brésilien AB InBev et le brasseur tchèque Budejovicky Budvar.

Le premier cherche depuis des années à faire protéger la marque Bud, nom de l'une de ses bières emblématiques, sur tout le continent européen, mais son concurrent tchèque s'y est opposé, arguant que l'appellation était protégée dans plusieurs pays.

Dans un premier temps, l'Office des marques communautaires (OHMI) a donné raison à AB InBev, mais la décision a été annulée en 2008 par le tribunal de première instance.

L'affaire connaît mardi un nouveau rebondissement, puisqu'en appel, la Cour européenne estime qu'elle doit être partiellement rejugée. AB InBev s'est réjoui de la décision, qui "est un pas vers l'obtention des droits pour Bud et Budweiser dans l'ensemble de l'Union", selon une porte-parole citée par Bloomberg.

Trends.be, avec Belga

La Cour européenne de justice a ordonné mardi un réexamen d'un arrêt rendu par son tribunal de première instance relatif à l'appellation "Bud", que se disputent le géant belgo-brésilien AB InBev et le brasseur tchèque Budejovicky Budvar.Le premier cherche depuis des années à faire protéger la marque Bud, nom de l'une de ses bières emblématiques, sur tout le continent européen, mais son concurrent tchèque s'y est opposé, arguant que l'appellation était protégée dans plusieurs pays.Dans un premier temps, l'Office des marques communautaires (OHMI) a donné raison à AB InBev, mais la décision a été annulée en 2008 par le tribunal de première instance.L'affaire connaît mardi un nouveau rebondissement, puisqu'en appel, la Cour européenne estime qu'elle doit être partiellement rejugée. AB InBev s'est réjoui de la décision, qui "est un pas vers l'obtention des droits pour Bud et Budweiser dans l'ensemble de l'Union", selon une porte-parole citée par Bloomberg.Trends.be, avec Belga