"Notre principal objectif financier en 2016 était de compenser la diminution des SIEG (services d'intérêt économique général) de 27 millions d'euros, ce que nous avons réalisé et nous avons réussi à augmenter notre ebitda normalisé de 3,3 millions d'euros pour l'ensemble de l'année. Nous avons réalisé de solides performances au quatrième trimestre, avec une excellente croissance des paquets nationaux et internationaux, favorisée par des ventes en ligne élevées en fin d'année venues compenser l'évolution du Domestic mail", souligne Koen Van Gerven, cité dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires du courrier domestique s'élève à 1,41 milliard d'euros, en contraction de plus de 3%, à la suite d'un recul des volumes de 5% compensé partiellement par une amélioration du mix et des prix.

Mais le segment des colis affiche une croissance de 11,3%, à 379,4 millions d'euros, dont 181,8 millions (12,8%) pour les paquets sur le marché belge et 189,5 millions (+11,5%) pour le marché international.

Sur le seul quatrième trimestre, celui des fêtes de fin d'année, l'activité colis affiche une croissance de plus de 20%, à 118,3 millions d'euros.

Le bénéfice net de Bpost pour 2016 ressort à 324,1 millions d'euros, en contraction de 1,2% sur un an.

Le conseil d'administration propose un dividende total de 1,31 euro par action, contre 1,29 euro l'année précédente. Compte tenu de l'acompte de 1,06 euro versé en décembre, le dividende final se monterait à 0,25 euro par action.

Au niveau des perspectives pour 2017, Bpost s'attend à une croissance à deux chiffres du volume des colis sur le marché belge, de même qu'une croissance continue du segment des paquets internationaux, "le tout partiellement compensé par une baisse sous-jacente de 5 à 6% du volume" du courrier domestique.

Le dividende 2016 rapporte plus de 130 millions à l'Etat belge

Le dividende de 1,31 euro par action proposé par Bpost au titre de l'année 2016 devrait permettre à l'Etat belge, actionnaire majoritaire de l'entreprise postale, de toucher près de 133,72 millions d'euros.

La majeure partie de ce montant a déjà été payée en décembre dernier sous la forme d'un dividende intérimaire de 1,06 euro par action. Les actions aux mains de l'Etat belge lui ont alors rapporté quelque 108,2 millions d'euros. Le solde, soit plus de 25 millions d'euros, devrait arriver dans les caisses de l'Etat dès le 17 mai prochain avec le paiement du dividende final de 0,25 euro par action.

L'Etat belge possède 102.075.649 actions Bpost, correspondant à 51,04% du capital, selon le site internet de l'entreprise publique.

Au titre de son exercice 2015, Bpost avait versé un dividende intérimaire de 1,05 euro par action et un dividende final de 0,24 euro pour un dividende total de 1,29 euro par action.