"Le boeuf est un produit populaire dans de nombreuses cultures mais la viande à la base des plats les plus populaires, les plus familiers, les plus communs, est le porc", explique Pat Brown, le fondateur et directeur général de l'entreprise, dans une vidéo de présentation.

Dans la mesure où l'entreprise s'est fixée pour mission de "remplacer complètement les animaux dans le système alimentaire d'ici 2035", "il nous faut absolument étendre notre impact au niveau mondial", ajoute-t-il sur fond d'images évoquant des plats du monde entier.

L'alternative au porc que propose Impossible Foods est sans gluten et potentiellement éligible à une certification casher ou halal. Elle contient, entre autres, des protéines de soja, de l'huile de coco et de tournesol ainsi que de l'hème, un ingrédient issu de la racine de soja qui donne le goût de viande.

La start-up a veillé à ce que ce nouveau produit satisfasse à la fois les consommateurs et les cuisiniers, afin qu'il soit rose et tendre quand il n'est pas encore cuit et qu'il devienne ensuite plus sombre et juteux durant la cuisson.

"Il contient 40% moins de calories que la viande, 60% moins de matières grasses et zéro cholestérol", a souligné le patron et fondateur d'Impossible Foods, Pat Brown. Sous forme hachée, il peut être utilisé dans les nems, les dumplings ou les légumes farcis, assure l'entreprise.

Mais Impossible Foods a aussi développé une saucisse à base végétale.

La chaîne de fast-food Burger King, qui avait déjà fait sensation en avril 2019 en lançant une version sans viande de son emblématique "Whopper" avec le burger d'Impossible Foods, la testera à partir de fin janvier dans 139 restaurants aux Etats-Unis. La saucisse sera intégrée à un croissant salé destiné au petit-déjeuner.

Impossible Foods n'est pas la seule à proposer des alternatives au porc puisque l'autre grande start-up du secteur, Beyond Meat, propose aussi des saucisses.

Le porc est la viande la plus consommée dans le monde, au-dessus du boeuf et du poulet. Son substitut à base de plantes a donc un grand potentiel sur le marché, en particulier dans des pays comme la Chine, où la demande a monté en flèche ces dernières années.

"Le boeuf est un produit populaire dans de nombreuses cultures mais la viande à la base des plats les plus populaires, les plus familiers, les plus communs, est le porc", explique Pat Brown, le fondateur et directeur général de l'entreprise, dans une vidéo de présentation. Dans la mesure où l'entreprise s'est fixée pour mission de "remplacer complètement les animaux dans le système alimentaire d'ici 2035", "il nous faut absolument étendre notre impact au niveau mondial", ajoute-t-il sur fond d'images évoquant des plats du monde entier. L'alternative au porc que propose Impossible Foods est sans gluten et potentiellement éligible à une certification casher ou halal. Elle contient, entre autres, des protéines de soja, de l'huile de coco et de tournesol ainsi que de l'hème, un ingrédient issu de la racine de soja qui donne le goût de viande. La start-up a veillé à ce que ce nouveau produit satisfasse à la fois les consommateurs et les cuisiniers, afin qu'il soit rose et tendre quand il n'est pas encore cuit et qu'il devienne ensuite plus sombre et juteux durant la cuisson. "Il contient 40% moins de calories que la viande, 60% moins de matières grasses et zéro cholestérol", a souligné le patron et fondateur d'Impossible Foods, Pat Brown. Sous forme hachée, il peut être utilisé dans les nems, les dumplings ou les légumes farcis, assure l'entreprise. Mais Impossible Foods a aussi développé une saucisse à base végétale. La chaîne de fast-food Burger King, qui avait déjà fait sensation en avril 2019 en lançant une version sans viande de son emblématique "Whopper" avec le burger d'Impossible Foods, la testera à partir de fin janvier dans 139 restaurants aux Etats-Unis. La saucisse sera intégrée à un croissant salé destiné au petit-déjeuner. Impossible Foods n'est pas la seule à proposer des alternatives au porc puisque l'autre grande start-up du secteur, Beyond Meat, propose aussi des saucisses. Le porc est la viande la plus consommée dans le monde, au-dessus du boeuf et du poulet. Son substitut à base de plantes a donc un grand potentiel sur le marché, en particulier dans des pays comme la Chine, où la demande a monté en flèche ces dernières années.