"Nous sommes heureux de pouvoir annoncer nos meilleurs résultats jamais présentés pour un 2e trimestre avec une forte croissance de nos revenus pour l'iPhone, les services et les produits connectés", a déclaré Tim Cook, PDG du groupe. Les ventes du produit phare de la marque à la pomme, l'iPhone, se sont toutefois montrées un peu inférieures aux anticipations à 52,21 millions d'unités, contre 53 millions attendus par les analystes de la firme Factset. "Aussi bons que les chiffres financiers puissent être, il y a quelques nuances moins satisfaisantes dans les tendances sous-jacentes", relève Neil Saunders, de GlobalData Retail. "Les ventes d'iPhone ont progressé de 14% en valeur et ont l'air solides. Mais cela vient principalement de prix de vente plus élevés plutôt que d'une hausse des volumes qui s'est limitée à 3%" sur un an. Les ventes d'iPhone ont néanmoins dépassé le niveau record de 100 milliards de dollars au premier semestre de l'exercice 2017-2018, a souligné Tim Cook lors d'une conférence avec les analystes, affirmant que le dernier né iPhone X --dont le prix peut dépasser 1.000 dollars-- arrive en tête des ventes. Ces nouvelles faisaient avancer le titre en Bourse où il gagnait 3,41% à 174,86 dollars dans les échanges électroniques d'après-séance à Wall Street vers 22h20 GMT. Apple est la première capitalisation boursière mondiale. (Belga)