Contrainte par l'interdiction des voyages non essentiels à suspendre ses vols vers les Antilles françaises et fortement limitée par la pandémie dans ses activités au service d'autres compagnies, elle va, à compter ...

Contrainte par l'interdiction des voyages non essentiels à suspendre ses vols vers les Antilles françaises et fortement limitée par la pandémie dans ses activités au service d'autres compagnies, elle va, à compter du mois de mars, proposer des vols cargos. Elle le fera au départ de Liège Airport que Fedex va partiellement abandonner. Une activité et un aéroport que Niky Terzakis, le CEO d'Air Belgium, connaît bien puisque c'est lui qui a développé à Bierset le hub européen de TNT et de sa compagnie TNT Airways, aujourd'hui propriété de... Fedex. Quatre avions-cargos vont ainsi être ajoutés à la flotte habituelle (trois A340 conservés sur quatre) de la compagnie belge, avec éventuellement deux appareils supplémentaires à la fin de l'année. Les deux premiers arriveront en mars. On ne sait pas encore à l'heure actuelle si Air Belgium va offrir un service de fret complet ou mettre ses avions et pilotes au service d'autres acteurs. Une bonne nouvelle pour Liège et l'emploi liégeois après la douche froide de Fedex.