La banque d'épargne flamande CKV, va augmenter à partir du 1er octobre le taux d'intérêt de son livret d'épargne de 0,25% à 0,70 %, selon des informations du quotidien flamand De Standaard. C'est la première banque du pays à agir de la sorte. Le nouveau taux d'épargne de CKV se composera d'un taux de base de 0,20% et d'une prime de fidélité de 0,50%. Le taux de 0,25 % pratiqué par la banque CKV était déjà un peu plus du double du taux de 0,11 % offert par ses concurrentes. Elle offrira dorénavant le plus haut taux d'épargne du pays sur un compte d'épargne exonéré d'impôts.
...

La banque d'épargne flamande CKV, va augmenter à partir du 1er octobre le taux d'intérêt de son livret d'épargne de 0,25% à 0,70 %, selon des informations du quotidien flamand De Standaard. C'est la première banque du pays à agir de la sorte. Le nouveau taux d'épargne de CKV se composera d'un taux de base de 0,20% et d'une prime de fidélité de 0,50%. Le taux de 0,25 % pratiqué par la banque CKV était déjà un peu plus du double du taux de 0,11 % offert par ses concurrentes. Elle offrira dorénavant le plus haut taux d'épargne du pays sur un compte d'épargne exonéré d'impôts. Les autres grandes institutions bancaires du pays tardent à adapter leur taux d'intérêt à l'évolution du marché monétaire. Pour combattre la hausse des prix, la BCE a en effet décidé d'actionner fortement le levier du loyer de l'argent. Après avoir remonté ses taux de 0,50% en juillet, elle vient de les rehausser de 0,75%. Deux hausses successives en l'espace de deux mois à peine qui ont ramené en territoire positif son taux de dépôt pour le fixer à 1,25%. C'est ce taux de la BCE qui détermine en grande partie le taux d'intérêt des livrets d'épargne, car il indique ce que les banques peuvent gagner en plaçant leur argent auprès de la banque centrale.Les taux d'intérêt actuels pratiqués dans les grandes institutions bancaires belges restent pourtant au minimum légal de 0,11 % (taux d'intérêt de base de 0,01% + prime de fidélité de 0,10%). Certaines banques proposent même des taux d'intérêt aussi bas que 0,00%, c'est le cas de la banque éthique Triodos. Cette dernière a toutefois annoncé qu'elle se préparait à rémunérer à nouveau ses comptes d'épargne, alors qu'elle les avait transformés en comptes non réglementés fin 2020 pour leur appliquer un taux d'intérêt nul, rapporte le journal L'Echo. Le site Guide-epargne.be, via son comparateur de comptes épargne, informe qu'une seule banque propose un compte d'épargne avec un rendement de 0,65% (0,05% de taux de base, 0,55% de prime de fidélité). Il s'agit de Santander Consumer Bank. Toutefois, pour pouvoir bénéficier de ce taux, il faut déposer au moins 125.000 euros sur ce compte. bpost propose, de son côté, un compte épargne à 0,55%, mais les dépôts ne sont plus possibles passé l'âge de 40 ans. Pour les autres produits porteurs d'intérêts, tels que les comptes à terme et l'assurance-épargne, la hausse des taux d'intérêt se dessine également très lentement.Cette première hausse du taux d'intérêt du marché par CKV accroît donc la pression sur les grandes banques belges pour qu'elles augmentent leurs taux d'épargne. Les quatre principales banques du pays (BNP Paribas Fortis, Belfius, KBC et ING) n'envisagent pas pour le moment d'augmenter le taux du compte d'épargne réglementé. Marc Raisière, le patron de Belfius, avait même avancé qu'il ne fallait, selon lui, s'attendre à aucun changement d'ici la fin de l'année. De son côté, KBC n'exclut pas la possibilité d'une hausse des taux d'épargne, mais précise qu'il s'agit "en premier lieu d'une décision commerciale", sans se prononcer sur une date, selon nos informations."Aussi longtemps que les taux de la BCE étaient négatifs, il était logique que la rémunération sur les carnets de dépôt reste aussi basse, indique à Trends Tendances Eric Dor, directeur des études économiques à l'IESEG School of Management (Lille). Avec des taux directeurs désormais à 1,25%, il y a maintenant de la marge pour un taux plus élevé sur le compte d'épargne." "Le taux du livret finira bien par augmenter un jour", affirme l'économiste. D'ici la fin de l'année, début de l'an prochain? C'est le jeu de la concurrence qui en décidera. La seule question est de savoir qui lancera la dynamique et quand celle-ci sera lancée. Après, les autres suivront le mouvement." Les économistes s'attendent en effet à plusieurs autres hausses des taux d'intérêt dans le futur. La Deutsche Bank pense que la BCE augmentera le taux de dépôt à 2,50 % d'ici la fin mars. Pour rappel, l'encours des livrets d'épargne belges se monte à 300 milliards d'euros. L'épargnant est le grand perdant de la crise actuelle. Avec une inflation supérieure à 9%, ce dernier perd presque 10% du pouvoir d'achat de son épargne sur une année.