Les monnaies numériques comme le Bitcoin, le Monero, l'Ethereum ou encore, le Dogecoin connaissent un grand succès. Si vous vous intéressez à la crypto-monnaie ou avez investi une partie de votre épargne dans ce type de monnaie virtuelle, vous pouvez courir un risque important de fraude, avertit le développeur de logiciels et des services de sécurité informatique ESET, par voie de communiqué.
...

Les monnaies numériques comme le Bitcoin, le Monero, l'Ethereum ou encore, le Dogecoin connaissent un grand succès. Si vous vous intéressez à la crypto-monnaie ou avez investi une partie de votre épargne dans ce type de monnaie virtuelle, vous pouvez courir un risque important de fraude, avertit le développeur de logiciels et des services de sécurité informatique ESET, par voie de communiqué.Ces arnaques sont en forte hausse ces derniers temps. Ainsi, entre octobre 2020 et mai 2021, selon la Federal Trade Commission (FTC), les Américains ont perdu environ 71 millions d'euros (80 millions de dollars) à cause d'arnaques aux crypto-monnaies. Au Royaume-Uni, le chiffre est encore plus élevé: la police affirme qu'au cours des neuf premiers mois de 2021 les victimes ont perdu plus de 172 millions d'euros (146 millions de livres sterling).Les escroqueries se multiplient pour plusieurs raisons, explique ESET : il existe peu ou pas de réglementation régissant le marché des crypto-monnaies pour les investisseurs, par rapport au marché boursier traditionnel. La flambée des prix des crypto-monnaies attire ceux qui rêvent de s'enrichir rapidement, ou encore, les médias et les réseaux sociaux contribuent à amplifier le buzz, réel ou fictif. Les règles habituelles de prévention à la fraude s'appliquent aussi dans ce domaine, prévient le développeur de logiciels et des services de sécurité informatique qui énumère les arnaques les plus courantes. Pyramide de Ponzi : Une escroquerie à l'investissement dans laquelle les victimes sont amenées à investir dans une entreprise inexistante ou dans un "programme d'enrichissement rapide" qui ne remplit que les poches du fraudeur. La crypto-monnaie est idéale pour cela, car les malfrats inventent des nouvelles technologies "de pointe" non spécifiées pour attirer plus d'investisseurs et générer des bénéfices virtuels plus importants. Falsifier des données est facile puisque la monnaie est virtuelle.Pomper et vider : Sur base de fausses informations, les escrocs encouragent les investisseurs à acheter des actions dans des sociétés de crypto-monnaie peu connues. Ensuite le cours de l'action augmente et l'escroc vend ses propres actions, réalisant un beau profit et laissant à la victime des actions sans valeur.Fausses approbation de célébrités : Sur les réseaux sociaux, les escrocs détournent des comptes de célébrités ou en créent de faux. Ils encouragent ensuite leurs suiveurs à investir dans de faux plans financiers. Dans un cas, quelque 2 millions de dollars ont été perdus au profit d'escrocs qui ont, par exemple, même repris le nom d'Elon Musk dans une adresse Bitcoin afin de rendre la ruse plus fiable. Faux échanges : Les escrocs envoient des mails ou publient des messages sur les réseaux sociaux promettant l'accès à l'argent virtuel stocké auprès de services d'échange de crypto-monnaie. Le seul hic, c'est que les utilisateurs doivent d'abord payer une somme modique pour y accéder. L'échange n'existe pas et leur argent est perdu à jamais.Applications d'imposteurs : Les cybercriminels falsifient les applications de crypto-monnaie légitimes et les téléchargent dans les magasins d'app'. Si vous installez une telle app' falsifiée, elle peut voler vos données personnelles et financières ou implanter des malware sur votre appareil. D'autres peuvent amener les utilisateurs à payer pour des services inexistants ou essayer de voler les identifiants de votre portefeuille de crypto-monnaie.Hameçonnage/usurpation d'identité : L'hameçonnage ou phishing est un des moyens favoris des fraudeurs. Les mails, SMS et messages sur les réseaux sociaux sont falsifiés pour apparaître comme s'ils provenaient d'une source légitime et fiable. Parfois, cette "source" - un fournisseur de carte de crédit, une banque ou un représentant du gouvernement - demande de payer en crypto-monnaie. Ils essaient de vous pousser à agir sans avoir le temps de réfléchir.