Louer une chambre via Airbnb tout en s'assurant contre les locataires indélicats. C'est désormais possible chez AG Insurance. Leader du marché de l'assurance en Belgique, la compagnie a en effet dévoilé plusieurs initiatives pour permettre à chacun de s'assurer contre les risques découlant d'une activité exercée dans le cadre de l'économie collaborative.
...

Louer une chambre via Airbnb tout en s'assurant contre les locataires indélicats. C'est désormais possible chez AG Insurance. Leader du marché de l'assurance en Belgique, la compagnie a en effet dévoilé plusieurs initiatives pour permettre à chacun de s'assurer contre les risques découlant d'une activité exercée dans le cadre de l'économie collaborative. Dévoilées en présence du ministre fédéral de l'Economie Kris Peeters, ces nouveautés se traduisent par l'extension d'un certain nombre de ses polices de base (habitation, familiale) pour y intégrer les risques encourus par celles et ceux qui effectuent des prestations d'économie collaborative. Ainsi, avec cette nouvelle couverture de sa Top Habitation, les clients qui mettent en location une chambre, via Airbnb par exemple, seront d'office couverts contre les dégâts occasionnés à ce bien mis en location ou à son mobilier. Au rayon " petits boulots " (jardiner, cuisiner, etc.), toute personne qui propose ses services via l'une des plateformes reconnues en la matière (ListMinut, etc.) et qui ne dépasse pas la limite de revenus fixée par le gouvernement, sera assurée par sa RC familiale (Top Familiale), exactement comme il le serait dans sa vie privée. En fait, " nous nous sommes mis à la place des clients qui participent à cette nouvelle manière de consommer et de partager, et nous avons regardé si nos contrats d'assurance étaient en ligne avec ces évolutions. Après analyse, nous avons constaté que de nombreux risques étaient déjà couverts, et pour les nouveaux risques, nous avons adapté nos produits ", explique Edwin Klaps, directeur des activités non-vie chez AG Insurance. A côté de cela, AG a développé une solution spécifique pour la voiture partagée. Baptisée Pack CarSharing, celle-ci permet d'étendre l'assurance omnium de son véhicule à la période de mise en partage moyennant le paiement d'une prime supplémentaire (12 % de la prime de base). AG Insurance n'est du reste pas le premier assureur à se positionner ainsi dans la voiture partagée et plus globalement dans l'économie collaborative. Axa a été l'un des premiers à nouer des partenariats avec des plateformes telles que Kowo ou BlaBlaCar. Mais à la différence de ces autres compagnies qui proposent des formules d'assurance adaptées à leurs activités, AG ne vise pas les plateformes mais bien le particulier qui, quel que soit le site qu'il utilise, traitera directement avec sa compagnie ou son courtier en Belgique. Cela étant, " il est difficile de mesurer l'impact précis que ces nouveautés auront sur notre business, conclut Edwin Klaps. Intégrer la dimension économie collaborative dans nos produits est un atout susceptible d'attirer de nouveaux clients. A peine 10.000 personnes en Belgique participent pour le moment à l'économie collaborative, ce qui en fait donc un marché de niche, mais nous sommes convaincus qu'il va fortement se développer dans les années à venir ".